Quelle est la différence entre probiotiques et postbiotiques ?

123-HD-zuurdesembrood-start-05-18.jpg

livres

Les prébiotiques stimulent la production de probiotiques dans notre corps. On les trouve dans les fruits, les légumes, le pain, les céréales et les fruits à coque. Mais quelle est la différence entre probiotiques et postbiotiques ? Nous avons posé la question au Dr. Kim De Paepe, chercheur au centre d’écologie et de technologie microbienne à l’université de Gand.

Voir aussi l'article : Les postbiotiques comme arme contre le cancer du côlon et autres maladies de civilisation

Des préparations microbiennes mortes

« Par définition, les probiotiques doivent comporter une quantité suffisante de micro-organismes vivants au moment où nous les consommons. Le maintien en vie des probiotiques pendant le processus de production et le stockage est un défi, puisque les bactéries ont une durée de vie courte et sont extrêmement sensibles à divers facteurs, comme l’oxygène ou la chaleur. Dans cette optique, il est beaucoup plus facile d’utiliser des préparations microbiennes mortes, qui contiennent les composantes cellulaires et les métabolites nécessaires, puisqu’ils sont stables. »

Voir aussi l'article : Après les pré- et les probiotiques : que sont les postbiotiques ?

Une culture de départ

« Les postbiotiques sont naturellement présents dans une série d’aliments fermentés. Je pense à la sauce de soja ou au pain au levain. On travaille avec une culture de départ microbienne mélangée, indéfinie. En fait, la culture de départ est caractéristique des postbiotiques. Leurs avantages pour la santé de la population-cible sont prouvés : il s’agit d’une formulation standardisée au fonctionnement garanti, ce qui est indispensable pour la commercialisation des postbiotiques, d’un point de vue légal. » 

Voir aussi l'article : Bien-être mental : et si on prenait des prébiotiques ?

Moins de soucis quant à la sécurité

« Les probiotiques que nous connaissons actuellement proviennent essentiellement des bactéries lactiques, comme les lactobacilles, les lactocoques et les bifidobactéries, classées parmi les produits laitiers. Bien que la définition des probiotiques n’implique aucune condition quant au mécanisme ou à la sorte de bactérie utilisée, il est difficile d’étendre leur catégorie, en pratique, car les « nouvelles » sortes sont soumises aux normes très sévères des nouveaux aliments (Novel Food). Comme les postbiotiques concernent des micro-organismes inactivés, on se préoccupe moins de leur sécurité : ces micro-organismes n’étant plus en mesure de se reproduire ni de provoquer des infections dans notre corps. Ceci ouvre des perspectives de développement d’une gamme plus large de micro-organismes qui seraient aptes à soulager divers problèmes de santé. » 

Sources :
www.nature.com
www.nature.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: juillet 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram