Comment faire pour ingérer le moins de pesticides possible ?

dossier

Bien qu'il existe de nombreux contrôles de sécurité sur l'utilisation des pesticides en Belgique, 78% de la population serait préoccupée par la quantité de substances chimiques présentes dans leur assiette. C’est ce qui ressort d’une étude de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). Ces inquiétudes sont-elles justifiées ? Comment faire pour ingérer le moins de pesticides possible ? Nous avons posé ces questions à Eric De Maerteleire, bioingénieur et docteur en Sciences biologiques appliquées et agriculture. 

Voir aussi l'article : Pesticides sur les fruits et légumes : comment les éviter ?

Que sont les pesticides ?

Getty_pesticiden_2023.jpg

© Getty Images

Les pesticides sont des substances chimiques utilisées pour combattre les organismes indésirables comme les insectes, les mauvaises herbes, les champignons et les agents pathogènes. Les agriculteurs, en particulier, les utilisent pour améliorer la qualité de leur production et augmenter leurs rendements. 

Ces pesticides existent sous différentes formes : sprays, poudres, liquides, granulés. S'ils peuvent être utiles pour protéger les cultures et prévenir les maladies, ils peuvent aussi avoir un effet négatif sur l'environnement et sur notre santé.

Voir aussi l'article : Que sont les biocides, et quels risques présentent-ils pour l’homme et l’environnement ?

À quel point les pesticides contenus dans notre alimentation sont-ils dangereux ?

Les pesticides ne sont évidemment pas sains mais Eric De Maerteleire estime qu’il ne faut pas surestimer la quantité que nous ingérons en mangeant. « La Belgique a pris des mesures très strictes pour éviter que trop de substances toxiques contaminent notre alimentation. Je pense ainsi aux pesticides organochlorés. Ils ont été interdits en 1974 parce qu’ils étaient éliminés trop lentement par notre organisme. Les doses que nous consommons actuellement sont si minimes qu’elles ne nuisent plus à notre santé. Il ne faut pas non plus oublier que tout ce que nous mangeons contient des toxines. Il est impossible de les supprimer complètement. La nature elle-même fabrique des toxines ».

Voir aussi l'article : Mycotoxines : les moisissures alimentaires dangereuses pour la santé

Le dernier rapport de l’AFSCA, Pesticide Residue Control Results National Summary Report, rappelle que nous ne devons pas exagérer la quantité de pesticides contenus dans notre alimentation. 97,8% de tous les échantillons analysés se trouvaient dans les limites prévues par la loi. Dans 41,4% des aliments, on ne trouvait même plus de résidus quantifiables. 32,3% des fruits et légumes sont exempts de pesticides et seulement 4,9% des échantillons dépassent les limites maximales de résidus (LMR). Comme dans les études précédentes, les produits fabriqués en dehors de l’UE dépassent plus souvent, proportionnellement, les LMR que les denrées récoltées en Europe (4,1% contre 1,6%). Une précision : les LMR sont les quantités maximales de résidus légalement autorisés d’une substance toxique dans un produit alimentaire ou une de ses composantes.

Voir aussi l'article : Les aliments naturels (non transformés) contiennent aussi des toxines nocives

Comment réduire la quantité de pesticides dans notre alimentation ?

Eric De Maerteleire vous explique quelles mesures simples adopter si vous voulez limiter au maximum l’ingestion de pesticides :  

  1. Lavez soigneusement les fruits et légumes avant de les consommer. Il suffit de les passer quelques instants sous un robinet, à l’eau froide, pour éliminer les particules fines, le plomb et certains pesticides hydrosolubles.
  2. Ôtez les feuilles extérieures des légumes.
  3. Méfiez-vous des fruits et légumes cultivés en amateur. Ils ne font l’objet d’aucun contrôle de qualité. Leur contamination potentielle par des agents polluants ou des pesticides passe donc inaperçue. Si vous utilisez des pesticides dans votre jardin, faites preuve de prudence et de bons sens. Suivez scrupuleusement le mode d’emploi (dosage, mesures de sécurité, délais…)
  4. Vous pouvez vous tourner vers les fruits et légumes bios, même si les études révèlent que ces produits ne sont pas toujours exempts de substances toxiques. Ils ne contiennent pas les pesticides courants, fabriqués synthétiquement, mais les produits utilisés par l’agriculture bio, les biopesticides, ne sont pas automatiquement inoffensifs.
  5. Variez votre alimentation. Un régime varié consiste à consommer différentes sortes de fruits, de légumes et de céréales, qui contiennent toutes des contaminants particuliers, organiques ou non. Vous limitez ainsi le risque d’overdose d’un pesticide en particulier. Vous répartissez le risque, en fait.

Voir aussi l'article : Jardinage: les pesticides en toute sécurité

« Enfin, mangez aussi la peau du fruit. Elle est remplie d’antioxydants qui vous protègent de toute une série de maladies. Consommez suffisamment de légumes (300 grammes) et de fruits (250 grammes) par jour. Les carences en fruits et légumes constituent un problème bien plus important que la présence de pesticides. De nos jours, l’effet sanitaire des fruits et légumes est nettement supérieur aux éventuels risques liés aux pesticides qui répondent aux normes. En fait, à l’heure actuelle, le risque d’ingérer une trop grande quantité de pesticides est nul », conclut Eric De Maerteleire.

Voir aussi l'article : Pesticides : peut-on manger la peau des fruits ?

Voir aussi l'article : Pesticides : la liste des fruits les plus ou les moins pulvérisés

Sources :
https://www.voedingscentrum.nl
« Hele en halve waarheden en complete onzin over voeding » (Vérités, semi-vérités et non-sens sur l’alimentation, ndlr) d’Eric De Maerteleire (Manteau, 2020)

auteur : Sofie Van Rossom - journaliste santé

Dernière mise à jour: octobre 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram