Que sont les biocides, et quels risques présentent-ils pour l’homme et l’environnement ?

Dans cet article
Que sont les biocides, et quels risques présentent-ils pour l’homme et l’environnement ?

dossier

Les biocides sont des substances utilisées pour combattre des organismes nuisibles ou indésirables. Il peut s’agit des désinfectants, des conservateurs et des produits antiparasitaires. Un usage inapproprié de biocides peut être nuisible pour la santé et l’environnement. On procède donc à l’évaluation de l’efficacité et de la sécurité d’un biocide avant d’en autoriser la commercialisation. Une directive européenne énumère ces évaluations.

Voir aussi l'article : Pesticides : la liste des fruits les plus ou les moins pulvérisés

Sortes de biocides

123m_desinfecterend_ziekenhuis_handen_2022.jpg
Les biocides sont des pesticides qui ne sont pas employés pour protéger les cultures. Cette large gamme de produits n’est pas non plus destinée à un usage pharmaceutique ou cosmétique.

On peut classer les biocides en quatre grands groupes :

  1. Produits désinfectants, antibactériens et antimicrobiens : produits d’entretien, de désinfection de la peau (gel, lingettes antibactériennes, savon antiseptique), de l’eau (chlore dans les piscines ou l’eau du robinet), de pièces et de surfaces de la maison, des hôpitaux, des bancs solaires et des instituts de beauté, des grandes cuisines et de l’horeca (par exemple la Javel et d’autres produits chlorés, l’eau oxygénée, l’alcool de plus de 60% etc.).
  2. Produits de protection du bois (créosote), du cuir, des matériaux de construction (produits contre la mousse pour le béton, par exemple).
  3. Produits combattant des espèces jugées nuisibles qui ne sont pas liées à l’agriculture (bracelets anti-puces, sprays contre les moustiques et les mouches, shampooing anti-poux (attention, le shampooing traitant est considéré comme un médicament !), crochets et boules anti-insectes, produits contre les fourmis, répulsifs contre les chiens et les chats, poison contre les rats et les souris, etc.).
  4. Autres biocides (produits anti-salissures pour navires, produits d’embaumement des cadavres et taxidermie…).

Voir aussi l'article : Meer zout eten?

Risques des biocides

Environ 4% des appels reçus chaque année par le centre antipoison proviennent de l’usage de biocides. Les enfants en bas âge et les animaux domestiques en sont les principales victimes.

On évalue le risque lié aux biocides en fonction du danger qu’ils représentent pour l’être humain, les animaux et l’environnement. On n’omet pas le risque inhérent à l’utilisation d’un objet traité avec un biocide. Ces risques sont mentionnés sur l’étiquette au moyen d’un symbole. Il existe trois types de risques : 
 
  • Danger physique (inflammable ou explosif)
  • Danger pour la santé
  • Danger pour l’environnement

Voir aussi l'article : Le petit guide des désinfectants

Lesquels sont autorisés ?

La vente et l’usage de biocides sont soumis à l’autorisation de l’Europe. Plus de 1600 produits biocides sont vendus en Belgique. L’étiquette du biocide autorisé comporte un numéro d’autorisation. Vous pouvez vérifier s’il s’agit d’un numéro d’autorisation officielle en consultant la liste des biocides autorisés.

Certains biocides sont à usage strictement professionnel et ne peuvent donc pas être vendus au grand public. Ce sont les biocides du circuit fermé. Ils comportent en effet un risque élevé pour la santé. Ils peuvent être toxiques, cancérigènes, corrosifs ou susceptibles de provoquer des mutations génétiques.

Voir aussi l'article : Jardin et maison : les solutions naturelles contre les insectes

Alternatives aux biocides

Les biocides comportant de sérieux risques pour l’être humain et l’environnement, mieux vaut les remplacer par des alternatives non-chimiques. Quelques conseils :

  • Mieux vaut prévenir que guérir. N’abandonnez donc aucun reste alimentaire en plein air et fermez hermétiquement vos poubelles afin de ne pas attirer d’animaux indésirables.
  • Essayez des alternatives non-chimiques, comme les pièges à rats ou les moustiquaires.
  • Protégez vos plantes en attirant les ennemis des parasites. Ainsi, les coccinelles dévorent les pucerons. Et les coquilles d’œufs protègent vos plantes des escargots et des limaces.

Voir aussi l'article : Jardinage: les pesticides en toute sécurité

Sources :
environment.brussels
www.health.belgium.be
rvs.rivm.nl
www.biociden.nl

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: octobre 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram