Les aliments naturels (non transformés) contiennent aussi des toxines nocives

Dans cet article
Les aliments naturels (non transformés) contiennent aussi des toxines nocives

dossier

Les aliments naturels (non transformés) et bio ont la cote. Sont-ils exempts de dangers pour autant ? Nous avons posé la question à Eric De Maerteleire, bioingénieur et docteur en Agriculture et Sciences biologiques adaptées. « Nous pensons souvent que tout ce qui vient de la nature est sain mais ce n’est absolument pas le cas », explique Eric De Maerteleire. « Les produits non traités et non transformés contiennent également des substances nocives : les toxines naturelles ».

Voir aussi l'article : Mycotoxines : les moisissures alimentaires dangereuses pour la santé

Que sont les toxines naturelles ?

Getty_natuurlijkevoeding_groenten_2023.jpg

© Getty Images

« Les toxines naturelles sont des composés chimiques naturellement présents dans les plantes, les animaux et les micro-organismes. En consommer en trop grandes quantités peut affecter notre santé », souligne Eric De Maerteleire. Cette précision est particulièrement importante : en effet, la présence de substances toxiques naturelles ne signifie pas nécessairement que l'aliment est dangereux. Dans la plupart des cas, ces substances ne sont nocives que si elles sont ingérées en grande quantité. Malgré tout, mieux vaut rester prudent. 

Voir aussi l'article : Acrylamide : de quels aliments faut-il se méfier ?

Exemples de toxines naturelles

Il existe différentes sortes de toxines naturelles. Nous énumérons les plus connues : 
 
  1. Les amines biogènes : elles sont produites par la fermentation ou la maturation d’un aliment. On les trouve notamment dans le poisson avarié ou dans le vin et les fromages affinés. Certaines personnes y réagissent de manière allergique : maux de tête, fluctuations de la tension artérielle, palpitations et/ ou vertiges
  2. L’acide oxalique : cette toxine est présente dans la rhubarbe, les épinards et les betteraves. Une consommation abusive peut accélérer le développement de l’ostéoporose et provoquer des problèmes aux reins. 
  3. L’acide salicylique : on le trouve dans les fraises et les tomates, entre autres. De nombreuses personnes y sont allergiques. L’acide salicylique peut provoquer des éruptions cutanées. Consommer en trop grande quantité, elle peut également déclencher des problèmes respiratoires, de la confusion, des vertiges et des acouphènes.
  4. D’autres toxines sont libérées par certaines bactéries - comme la très puissante toxine produite par la bactérie Clostridium botulinum à l’origine du botulisme -  ou des champignons - ce sont les mycotoxines dont l’exemple le plus connu est l’aflatoxine. Ces toxines peuvent provoquer une intoxication alimentaire grave, parfois fatale. Des substances toxiques sont également présentes dans les plantes, comme les tomates non mûres (tomatine) et les pommes de terre non mûres (solanine).
  5. Certains champignons requièrent une attention particulière. Ils peuvent contenir des composés dangereux comme l’anatoxine, la muscarine, le coprin et l’agaricine. Informez-vous toujours du type de champignons que vous mangez. Abstenez-vous de consommer ceux que vous trouvez dans la nature si vous n’êtes pas un connaisseur. Trop de personnes se sont déjà retrouvées à l’hôpital ou sont décédées pour avoir avalé par mégarde une bouchée de champignon vénéneux, par exemple l’agaric moucheté, le clitocybe blanchi ou le plus dangereux, l’amanite verte.
  6. Le lactose : le lactose est un sucre contenu dans la plupart des produits laitiers. Il n’est normalement pas toxique mais certaines personnes l’absorbent mal. Le lactose peut provoquer des ballonnements, des maux de ventre et même des nausées. On parle alors d’intolérance au lactose.
  7. Gluten : le gluten est une protéine présente dans le blé, l’orge et le seigle, notamment. 99% des personnes peuvent consommer du gluten sans problème mais certaines le digèrent mal. Elles souffrent d’une intolérance au gluten, aussi appelée maladie cœliaque. Les symptômes : maux de ventre, perte d’appétit et fatigue ou léthargie. 

Voir aussi l'article : Conserves maison : gare au botulisme !

Conclusion

Les produits alimentaires sans additifs ne sont donc pas nécessairement plus sains que ceux qui en contiennent. Les denrées naturelles contiennent aussi des toxines potentiellement nocives. L’essentiel est de les consommer dans des quantités raisonnables et de rester conscient des dangers potentiels.

Rédigé en collaboration avec Frederike Annaert

auteur : Sofie Van Rossom - journaliste santé

Dernière mise à jour: septembre 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram