Maladie cœliaque ou intolérance au gluten : symptômes et traitement

dossier La maladie cœliaque et la dermatite herpétiforme (maladie cœliaque de la peau) sont dues à une hypersensibilité au gluten. Le gluten est une protéine présente dans le blé, l'avoine, le seigle, l'orge et l'épeautre.

Voir aussi l'article : 15 questions sur la maladie cœliaque (intolérance au gluten)

Qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

Getty_coeliakie_brood_gluten_2023.jpg

© Getty Images

La maladie cœliaque est une intolérance au gluten. Lorsqu'un patient cœliaque mange ou boit un aliment préparé avec ou ayant été en contact avec une ou plusieurs céréales, la paroi de l'intestin grêle est endommagée. La muqueuse d’un intestin grêle sain comporte des villosités, des replis qui permettent d’augmenter la surface d’absorption des aliments.Les villosités des personnes atteintes de la maladie cœliaque ne supportent pas le gluten. Elles sont progressivement détruites par le gluten et ne parviennent plus à sécréter suffisamment d’enzymes pour assurer la digestion. Le corps n’assimile donc plus tous les nutriments nécessaires, ce qui entraîne des carences en vitamines et en fer, entre autres. Il n’existe qu’un seul moyen de prévenir ou de combattre ces symptômes : adopter un régime strict, qui bannit toute forme de gluten.

Voir aussi l'article : L'allaitement au sein contre l'intolérance au gluten ?

Les symptômes de la maladie cœliaque

Chez l'adulte comme chez l'enfant, le tableau clinique peut varier énormément d'un patient à l'autre, en fonction de la longueur du segment intestinal endommagé par le gluten.  

Les formes les plus fréquentes de la cœliaquie sont les suivants :
 

Voir aussi l'article : Intolérance au gluten : cause, symptômes et traitement

Les troubles liés à l’intolérance au gluten

  • Les patients souffrant d’une détérioration avancée présentent le tableau clinique de malabsorption classique. Ne pouvant pas assimiler suffisamment de nutriments, ces patients sont en proie à de la diarrhée, à des troubles digestifs, à des maux de ventre, à des carences en vitamines et minéraux ; ils peuvent souffrir d’anémie, de perte de poids, de fatigue généralisée, de retard de croissance, etc.
  • Si un segment limité de la muqueuse est affecté, les symptômes peuvent être atypiques et se présenter sous la forme d’une anémie inexplicable, d’un problème de coagulation, de gênes articulaires ou d’un retard de la puberté, de problèmes de fertilité ou encore de fausses couches à répétition.
  • On constate souvent la présence simultanée de certaines maladies auto-immunes comme le diabète, les maladies thyroïdiennes, les maladies du foie, le syndrome de Down ou encore les syndromes qui vont de pair avec une décalcification avancée (ostéoporose).
  • Les problèmes articulaires, comme la polyarthrite rhumatoïde, une perturbation de l’équilibre hydrique (yeux secs) comme le syndrome de Sjögren, peuvent inciter à procéder à un dépistage de la cœliaquie.
  • Certaines affections sont plus fréquentes et plus marquées en cas de maladie cœliaque. Une série de patients cœliaques ne supportent pas le lactose, par exemple. On parle alors d’intolérance au lactose. Ces personnes doivent suivre un régime sans gluten et éviter le lactose. Toutefois, elles peuvent généralement reprendre une consommation normale de produits à base de lactose dès que la paroi intestinale est guérie.
  • De nombreux patients souffrent d’une dermatite herpétiforme, qu’on appelle aussi cœliaquie de la peau, puisque cette maladie est déclenchée par une hypersensibilité au gluten. Ce problème cutané survient souvent brusquement, au niveau des coudes, des genoux, du dos et des fesses. Il débute par de petits boutons qui se transforment en cloques. Le prurit provoque des démangeaisons. En plus de la prescription de médicaments, on traite la dermatite herpétiforme en supprimant le gluten de l’alimentation.

Voir aussi l'article : Beaucoup, peu ou pas de gluten : quel effet sur le cerveau ?

Le diagnostic

En cas de suspicion de maladie cœliaque, un test sanguin est effectué. Le résultat peut confirmer le diagnostic mais pour poser celui-ci avec certitude, il est nécessaire d’effectuer une biopsie du petit intestin. L’examen consiste à introduire une sonde dans l’intestin, par la bouche. On procède à l’ablation de particules de la muqueuse, qu’on analyse ensuite. La disparition des villosités (radios) ou un stade avancé de détérioration confirment la présence de la maladie cœliaque.


Le traitement de la maladie coeliaque

La maladie cœliaque ne peut pas (encore) être guérie. Un régime sans gluten constitue la seule solution pour lutter contre la maladie. Ce régime permet à la muqueuse intestinale de se régénérer. Au bout de quelques mois ou années, l'intestin grêle absorbe à nouveau tous les nutriments dont l'organisme a besoin. Il faut suivre ce régime à vie, pour éviter la résurgence des symptômes.

Sources :
https://coeliakie.be
https://www.thuisarts.nl
http://www.voedingscentrum.nl



Dernière mise à jour: avril 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
1
2
volgopfacebook

volgopinstagram