Grossesse et alcool : un verre de temps en temps ?

Dernière mise à jour: février 2019 | 644 visites
alc-zw-wijn-170_400_04.jpg

news Pendant la grossesse et l'allaitement, la consommation d'alcool peut nuire à la santé du bébé. Elle peut entraîner, entre autres, une anomalie congénitale, un retard de croissance, une fausse couche, des troubles du sommeil et des voies respiratoires, des problèmes de comportement et d'apprentissage après la naissance...

Pourtant, près du tiers des femmes consomment de l'alcool durant leur grossesse et 43% pendant la période d'allaitement. Une grande majorité (89,3%) de ces femmes boivent moins d'un verre d'alcool par semaine. Mais une femme sur dix indique boire un à six verres d'alcool par semaine.

Un verre peut-il nuire ?

En fait, on n’en sait rien. En 2016, des chercheurs britanniques ont analysé toutes les études sur le sujet et ils ont conclu que les effets sur le foetus d’une consommation légère d’alcool (moins de 32 g / semaine, ou moins de trois verres) n’étaient pas clairement établis. Mais ils soulignent que ce manque de clarté ne signifie pas qu'un verre occasionnel pendant la grossesse soit sans danger. On ne connaît pas la quantité minimale sans risque, et il vaut donc mieux, par précaution, s’abstenir totalement de boire de l’alcool.

Il ne faut pas non plus dramatiser la consommation d’alcool en début de grossesse ou de manière très occasionnelle. Courir un risque n’implique pas automatiquement des conséquences négatives sur le foetus et celles-ci peuvent s’expliquer de diverses manières, notamment génétiques. Il n’existe malheureusement aucun moyen d’être plus précis à ce stade de nos connaissances.

Ce qui est certain, c’est que le danger augmente parallèlement à la consommation d’alcool, en quantité comme en fréquence. Boire de l’alcool tous les jours ou tous les quelques jours n’est certainement pas une bonne idée. Le binge drinking - la consommation d'au moins 4 verres d'alcool en deux heures - augmente le risque d'effets négatifs, même si on ne le fait qu’une seule fois.

La recommandation officielle du Conseil Supérieur de la Santé et du gouvernement belge est claire : pas d'alcool du tout pendant la grossesse. C'est le seul moyen d'éviter tout risque. Vous voulez tout de même boire un verre ? Choisissez plutôt de la bière, du vin, du mousseux ou un cocktail sans alcool.


publié le : 14/02/2019 , mis à jour le 12/02/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci