Le jeûne : les bienfaits et les risques pour la santé

Dernière mise à jour: mars 2016 | 22429 visites
123-vork-eten-honger-2-19.jpg

news Il y a diverses raisons pour lesquelles des gens jeûnent temporairement, par exemple pour perdre du poids, parce qu’ils pensent que c’est bon pour la santé ou parce que leur religion le leur prescrit. Ils ne mangent et/ou ne boivent pas, beaucoup moins ou différemment.


Les avantages

• La recherche sur l'animal et sur l'être humain (bien que dans ce dernier cas, les résultats soient moins clairs) montre qu'avaler moins de calories (- 30 à - 40% de l’apport énergétique normal) diminue le risque de maladies associées au vieillissement (comme la démence) ainsi que probablement celui de cancer, et augmente l’espérance de vie. Cela fonctionne-t-il aussi quand on mange moins de manière périodique (et qu’on ne consomme donc pas moins de calories de manière constante) ? Pas sûr…

• Un jeûne périodique diminuerait la quantité de glucose (sucre) dans le sang : la sensibilité du corps à l’insuline s’améliorerait et nous aurions besoin de moins d’insuline, ce qui réduirait le risque d’obésité et de diabète.

• Jeûner quelques jours pourrait potentiellement mener à une baisse des triglycérides et du cholestérol dans le sang et donc avoir un effet bénéfique sur les maladies cardiovasculaires.

• Jeûner quelques jours pourrait favoriser la production de nouvelles cellules souches, ce qui renforce le système immunitaire.

Jeûner pour perdre du poids ?

Un jeûne (temporaire), un régime très hypocalorique (durant lequel on ne mange que des substituts alimentaires spéciaux pendant une certaine période) ou un régime liquide permettent de perdre beaucoup de poids en très peu de temps.

• Il s’avère cependant très difficile de maintenir cette perte de poids rapide après le jeûne. Dans la plupart des cas, les kilos perdus reviennent rapidement, avec souvent un poids plus élevé qu’avant le jeûne.

• La perte de poids pendant un jeûne est principalement due à la perte d’eau et de tissus musculaires, les tissus adipeux (graisse) restant en grande partie intacts.

Si vous voulez faire un jeûne pour perdre du poids, il est préférable de consulter au préalable un médecin ou un diététicien.

Un jeûne pour détoxifier ?

Le concept du jeûne pour purifier ou détoxifier a une longue histoire et a longtemps été utilisé dans la médecine alternative. Il est devenu très à la mode.

Selon ses partisans, il est important pour nettoyer notre corps de toutes les toxines que nous produisons, que nous ingérons ou que nous absorbons dans notre environnement et qui menaceraient notre santé physique et mentale. Les cures de détoxification, le plus souvent sous forme de jus de fruits et de tisanes, sont censées purifier le corps, éliminer les toxines, procurer de l’énergie et améliorer la santé générale. De cela, il y a bien peu de preuves scientifiques.

De plus, notre corps est en grande partie autonome pour l’élimination des toxines via le foie et les reins. Détoxifier avec une cure de jus de fruits durant 2 ou 3 jours ne peut certes pas faire de mal aux personnes en bonne santé, mais de plus longues cures de détoxification peuvent donner lieu à certains changements métaboliques et mener à la dégradation musculaire.

En outre, la détoxification est tout à fait déconseillée aux personnes qui ont des problèmes notamment au foie et aux reins, du diabète ou des troubles cardiovasculaires.

Les inconvénients

• Le jeûne périodique peut provoquer certaines carences alimentaires, notamment en vitamines et en minéraux (calcium…).

• Après quelques jours, le jeûne peut provoquer toutes sortes de symptômes comme un mal de tête, des maux d’estomac, la constipation, des étourdissements, des nausées, des palpitations, de la fatigue, des troubles du sommeil, de l’irritabilité, des pertes de mémoire, etc. Les maux d’estomac peuvent s’aggraver et les migraineux voient souvent leurs symptômes survenir plus fréquemment.

• À plus long terme, des calculs biliaires et des problèmes cardiaques (comme des troubles du rythme cardiaque), des problèmes rénaux, de l’anémie, etc., peuvent se développer.

• S’il est prolongé au-delà de quelques jours, le jeûne peut provoquer un affaiblissement du système immunitaire et rendre plus sensible aux infections.

• Jeûner peut provoquer une dangereuse chute du taux de sucre dans le sang (hypoglycémie). Cela peut mener à de graves complications, en particulier chez les diabétiques.

• Jeûner pendant le premier mois de grossesse peut avoir un effet négatif sur l’enfant, comme un poids de naissance inférieur à la moyenne, un plus gros risque de handicap mental ou une diminution des performances d’apprentissage.

• Les patients qui doivent prendre des médicaments et qui jeûnent peuvent avoir tendance à sauter ou reporter une prise. Cela peut affaiblir ou renforcer l’effet des médicaments. Il faut toujours prévenir le médecin qui prescrit des médicaments de son intention de jeûner.

Quand faut-il absolument éviter le jeûne ?

• pendant la grossesse et l’allaitement
• chez les enfants
• chez les personnes âgées
• chez les personnes qui souffrent d'une maladie chronique (maladie cardiovasculaire, rénale, du foie, diabète, etc.)
• chez les personnes souffrant de troubles alimentaires


publié le : 22/03/2016 , mis à jour le 21/03/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci