Varices : causes, traitements et prévention

dossier Vous avez des veines bleues très marquées sur les jambes ? Vous souffrez peut-être de varices ou de varicosités. Les varices touchent 2 à 3 personnes sur 10 et même 8 adultes sur 10 si l'on tient compte des plus petites varices. Les femmes sont deux fois plus à risque d'en développer que les hommes. Ces veines anormalement dilatées peuvent provoquer des douleurs ou des sensations de jambes lourdes et gonflées. Dans certains cas, les varices peuvent même entraîner des plaies ouvertes. Quelles sont les causes des varices ? Comment les traiter et éviter leur apparition ?

Voir aussi l'article : Comment prévenir l'apparition des varices ?

Reconnaître les varices

123-spataders-been-5-anat--03-18.jpg

Les varices sont des veines fragilisées et dilatées qui apparaissent sous la peau, sous forme de protubérances sinueuses de couleur bleue. Elles peuvent être plus ou moins prononcées et touchent surtout la partie inférieure des jambes,  mais aussi dans la région pubienne et dans la partie inférieure de l'abdomen. 

Voir aussi l'article : Hémorroïdes : causes, symptômes, traitements

Les causes des varices

Nos veines sont équipées de valvules qui empêchent le sang de stagner. Lorsque ces valves ne fonctionnent plus correctement, la circulation ralentit et le sang reflue vers le bas. Outre des sensations de lourdeurs qui accompagnent ce phénomène, les veines se distendent.

Cette mauvaise circulation entraîne une réaction inflammatoire qui provoque la dégradation des parois de la veine et des complications fréquentes comme des varices, des oedèmes, des thrombophlébites et des ulcères. Au-delà de leur aspect inesthétique, les varices sont à l'origine de douleurs et de jambes gonflées, lourdes, surtout en cas de chaleur et lors de stations debout prolongées.

En raison de l'altération de la paroi veineuse et du mauvais fonctionnement des valves, le sang met davantage de temps pour circuler dans les membres inférieurs. Il se produit une rétention d'eau dans les tissus des jambes et des pieds, avec un gonflement et la formation d'oedèmes. C'est ce qui entraîne les douleurs caractéristiques d'une insuffisance veineuse et cette sensation de lourdeur, de brûlure, de tiraillements.

Voir aussi l'article : 10 façons d’améliorer sa circulation sanguine

Les facteurs de risque

Les varices peuvent avoir plusieurs causes, voici quelques facteurs susceptibles de jouer un rôle dans le développement des varices :

  1. L'hérédité est la principale cause des varices. Si l'un de vos parents a des varices, vous avez vous-même 70 % de chances d'en avoir. Si vos deux parents ont des varices, vous avez même 90 % de chances d'en avoir. 
  2. La station debout prolongée et le manque d'exercice physique augmentent le risque. Les enseignants, les infirmières, les coiffeurs et les employés de magasin sont par conséquent plus à risques. 
  3. L'âge : plus vous êtes âgé, plus vous êtes susceptible d'être concerné. Les veines deviennent moins fermes avec l'âge. 
  4. De nombreuses femmes sont plus touchées pendant leurs règles, car c'est à ce moment-là que les veines se dilatent davantage sous l'effet des hormones féminines. 
  5. La grossesse est également un facteur de risque. En effet, sous l'influence des hormones, les veines se dilatent. De plus, l'utérus exerce une pression sur les veines du bassin, ce qui entrave le retour du sang vers le cœur.
  6. En cas de forte surcharge pondérale, la graisse du corps exerce une pression sur les veines. En outre, les personnes en surpoids bougent moins. 
  7. Si vous avez déjà eu une thrombose - un caillot de sang - dans les veines de la jambe. Ces veines sont alors endommagées ou obstruées. Par conséquent, les valvules ne fonctionnent plus correctement.  
  8. Le tabagisme : il rend la paroi des veines moins résistante. 
  9. Une tension artérielle (très) élevée.

Voir aussi l'article : Varices : attention à la thrombose et à l’embolie

Les symptômes des varices

  • Sensation de fatigue et de lourdeur dans les jambes, surtout en cas de station debout prolongée ;
  • Douleurs et démangeaisons ;
  • Crampes et jambes agitées en dormant ;
  • Fourmillements dans les jambes ;
  • Les jambes gonflées lors des chaleurs estivales.


Par temps chaud, les inconvénients des varices peuvent encore augmenter. Lorsque la température augmente, le corps s'efforce de se refroidir. Pour ce faire, il dilate les vaisseaux sanguins superficiels de la peau. Le sang circule alors plus près de la surface du corps, de sorte que la chaleur peut être plus facilement évacuée vers l'extérieur. Ce sang circule alors dans des veines déjà affaiblies. Les muscles des veines fragilisées sont amenés à se relâcher davantage. De plus, une plus grande quantité de sang afflue vers ces vaisseaux. Les veines affaiblies sont donc encore plus sollicitées. Le sang stagne encore davantage, l'œdème s'aggrave, la douleur et la gêne s'accentuent.

Voir aussi l'article : Crampes au mollet pendant la nuit : comment les soulager ?

Complications des varices

Si les varices sont anciennes et étendues, des complications peuvent survenir, telles que :

  • ulcère de la jambe (ulcère cruris) : plaies difficiles à cicatriser
  • œdème : accumulation de liquide dans les jambes
  • anomalies cutanées : coloration rouge ou brune, durcissement et amincissement de la peau, eczéma avec démangeaisons, etc.
  • artérite (phlébite)
  • hémorragies des varices.

Quand faut-il consulter un médecin ?


Consultez un médecin dans les cas suivants :

  • vous souffrez souvent de jambes lourdes et gonflées, même si aucune varice n'est visible ;
  • vous avez des varices et les trouvez esthétiquement disgracieuses.
  • vous souffrez d'une plaie ouverte à la jambe et avez des varices depuis longtemps ;
  • vous suspectez une thrombose ou une inflammation des veines (gonflement et échauffement d'une jambe, coloration rouge-bleu des jambes, douleur au niveau du mollet, gonflement douloureux, chaud, rouge et en forme de cordon au niveau d'une varice superficielle).


Les varices associées à des changements au niveau des jambes ou à des symptômes tels que des douleurs ou des crampes doivent toujours être examinées. En effet, le problème peut se détériorer. De plus, les complications cutanées dues aux varices sont généralement irréversibles.

Comment le diagnostic est-il posé ?


Le diagnostic est posé par la palpation et sur base des plaintes exprimées. Le médecin peut demander des examens complémentaires comme une écho-doppler, qui permet par ultrasons de visualiser les veines et de mesurer le flux sanguin. Le généraliste fera le cas échéant appel à un confrère phlébologue ou à un dermatologue spécialisé.

Voir aussi l'article : Œdème : quand le gonflement des jambes, des chevilles et des pieds est-il dangereux ?

Prévenir l'apparition des varices

Hygiène de vie


Des mesures hygiéno-diététiques visant à lutter contre l'obésité et la sédentarité sont bénéfiques :

  • une activité physique régulière donne ainsi de bons résultats (vélo, natation, marche active)
  • un régime équilibré et pauvre en sel
  • le maintien d'un poids sain
  • éviter les douches et bains trop chauds ainsi que les saunas et hammams. L'eau froide peut aider en cas de jambes gonflées
  • éviter de rester debout trop longtemps et surélever les jambes dès que possible (dans le lit, incliner le sommier ou placer un oreiller sous les pieds)
  • en cas de travail assis, ne pas rester jambes croisées et prévoir des pauses régulières pour se lever et effectuer quelques pas

Bas de contention 


Les bas de contention sont l'un des meilleurs moyens de prévenir les symptômes des varices. En effet, ils soutiennent les veines des jambes et les empêchent de se dilater excessivement. Ils réduisent donc déjà l'aggravation des symptômes. En outre, la pression peut restaurer la fonction de pompage des muscles, surtout si elle s'accompagne d'un exercice physique suffisant. Lorsqu'il fait chaud, portez des bas de contention spéciaux que vous pouvez acheter en pharmacie. Ils peuvent également être utiles pendant la grossesse. Portez-les dès le lever. 

Bas de compression


Lorsque les bas de contention ne suffisent pas, il peut être utile de passer à de véritables bas de compression. Ceux-ci se ferment très étroitement autour de la jambe et offrent un bien meilleur soutien que les bas de compression ordinaires. Leur coupe doit être si ajustée qu'ils sont fabriqués individuellement pour chaque jambe, sur la base des mesures prises par un médecin expérimenté en la matière.

Il existe différentes classes de bas, en fonction de l'intensité de la pression. Les classes 1 et 2 sont destinées au traitement des varices. Veillez à acheter la bonne taille. Vous aurez besoin de plus d'une paire car vous devez les laver tous les jours. Cela leur redonnera de la fermeté, comme un jean. Sinon, ils s'affaissent. 

Vous pouvez également acheter une aide à l'enfilage : un dispositif qui vous permet d'enfiler et d'enlever facilement vos bas en vous asseyant sur une chaise. 

Voir aussi l'article : Circulation sanguine : les bienfaits des étirements

Traitements des varices

Il n'est souvent pas nécessaire de traiter les varices. Si elles entraînent de nombreux symptômes ou si vous les trouvez très gênantes, cela peut être une raison de consulter un médecin. Il est également préférable d'intervenir si la peau commence à se modifier, car il s'agit de signes de complications possibles telles qu'une "jambe ouverte".

Les médicaments


Il n'existe pas de médicaments préventifs. Cependant, il existe des remèdes contre la sensation de lourdeur et le gonflement des jambes. Ils permettent également une cicatrisation un peu plus rapide des plaies. Mais leur utilité n'a pas encore été démontrée de manière univoque.


Élimination des varicosités


Il existe plusieurs techniques pour enlever ou détruire les varices. Le traitement varie en fonction du type de varices et de la gravité de la maladie. L'objectif de l'intervention est de normaliser le fonctionnement des veines et de prévenir l'extension de l'affection et les complications éventuelles. Cependant, après le traitement ou l'ablation des varices, de nouvelles varices peuvent réapparaître. 5 ans après l'intervention, 5 à 10 % des patients en souffrent à nouveau, même si l'opération a été parfaitement réalisée. 

Le sport

123-voet-stappen-wandelen-natuur-170_07.jpg
Le sport est considéré comme l'un des meilleurs traitements contre les varices. Vélo, natation, marche et gymnastique légère : autant d'activités qui permettent aux muscles des membres inférieurs de se contracter et ainsi aux veines d'assurer un meilleur flux sanguin tout en évitant la rétention d'eau et le gonflement des jambes. En ce qui concerne la marche, elle doit être pratiquée à un rythme soutenu.

Deux exercices simples


• A plusieurs reprises, s'élever sur la pointe des pieds et ensuite sur les talons.
• Courber les orteils vers le haut avec le pied posé sur le talon, afin de contracter les muscles des mollets.



Dernière mise à jour: janvier 2024
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram