Psychothérapie : les différents types de thérapie

dossier

Il existe plusieurs courants en psychothérapie. Chacun s’appuie sur ses propres principes. Une forme de thérapie conviendra mieux qu’une autre selon le problème à traiter. Néanmoins, tous ces courants ont un point commun : un entretien approfondi entre le patient et le thérapeute comme point de départ. Il existe quatre sortes de psychothérapie : la psychanalyse, la thérapie comportementale (cognitive), la thérapie centrée sur la personne et expérientielle et la thérapie systémique. Le thérapeute a souvent recours à plusieurs techniques pour s’adapter aux besoins de son patient.

1. La psychanalyse

Getty_therapie_sessie_psycholoog_2022.jpg

© Getty Images

La psychanalyse est une méthode de traitement psychologique et psychiatrique mise au point par Sigmund Freud. Il partait du principe que nos expériences et nos souvenirs étaient souvent refoulés dans notre inconscient mais se manifestaient quand même sur le plan physique ou émotionnel. Durant une psychanalyse, le thérapeute aide son patient à identifier ses sentiments, pensées et motifs refoulés avant d’opérer un travail sur ceux-ci. Le processus est souvent long et intense.  

2. La thérapie cognitivo-comportementale

  • La thérapie cognitive étudie la manière dont vous appréhendez vos émotions et vos problèmes. En changeant votre mode de pensée et en passant du mode négatif au positif ou au neutre, vous pouvez gérer autrement vos émotions ou les situations difficiles. 
  • La thérapie comportementale part du principe que ce que nous ressentons, pensons et faisons découle de ce que nous avons appris. Le thérapeute et son patient travaillent sur l’apprentissage d’un nouveau comportement. On associe fréquemment la thérapie cognitive et la comportementale.
  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) diffère de la thérapie comportementale et de la thérapie cognitive mais elles partagent une série de caractéristiques. Alors que la pensée est l’élément central de la thérapie cognitive et que le comportement prime dans la thérapie comportementale, comme le nom l’indique, ces deux éléments sont repris dans la TCC. Par exemple, le thérapeute va utiliser des techniques issues de la thérapie comportementale pour modifier certains schémas cognitifs. Son objectif est de vous amener à adopter une attitude positive dans la vie, en pensées comme en actes. La thérapie comportementale dialectique est un sous-groupe de la TCC : elle met l’accent sur l’acceptation et la régulation émotionnelle.

3. La thérapie centrée sur la personne et expérientielle

Cette branche de la psychothérapie est née en réaction à la psychanalyse. Le thérapeute s’occupe plus du présent que du passé. Vos sentiments et vos expériences restent toutefois au centre de la thérapie. Les entretiens en font partie sans en constituer l’essentiel. Le thérapeute incite le patient à chercher ce qu’il peut faire pour résoudre ses problèmes. Celui-ci acquiert ainsi de nouvelles compétences. La Gestalt-thérapie (Gestalt est un terme allemand signifiant forme, dans le sens de prendre forme, s’organiser) est une forme de TSE. Elle fait appel à des exercices créatifs comme le psychodrame, l’imagination ou le jeu des chaises.

Voir aussi l'article : L’EMDR : une thérapie efficace et rapide pour soulager les traumatismes

4. La thérapie systémique

Dans le cadre d’une thérapie systémique, le thérapeute travaille avec l’ensemble des membres de la famille. L’idée de base est que les problèmes viennent essentiellement de nos interactions avec les autres. Si un membre de la famille souffre d’un trouble, par exemple un enfant au comportement problématique, il menace l’équilibre de toute la famille. Pour que cette thérapie fonctionne, il faut que tous les membres de la famille soient disposés à collaborer. La thérapie contextuelle est une variante qui étudie également les problèmes des générations précédentes.

Voir aussi l'article : Thérapie systémique : de quoi s'agit-il ?

5. Les autres thérapies

Ces quatre grands courants comportent de nombreuses sous-catégories. Certaines formes sont plutôt alternatives et n’ont pas fait l’objet d’études aussi approfondies mais peuvent s’avérer utiles. Nous pensons à l'équithérapie (avec les chevaux) ou aux constellations familiales. Quelle que soit la thérapie adoptée, il est essentiel de s’assurer de la compétence du thérapeute et de votre sentiment à son égard.

Voir aussi l'article : Equithérapie : les bienfaits de la thérapie par le cheval

Sources :
https://www.tegek.be
https://www.psy.be
https://www.healthline.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: janvier 2023
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram