Cancer : marchez… jusqu’au bureau du collègue !

news Le fait de travailler assis augmente sensiblement le risque de cancer, en particulier du sein et du côlon. Des pauses régulières, deux à trois minutes toutes les heures, diminuent considérablement le danger.

Il s’agit de l’une des recommandations majeures avancées au terme d’un congrès organisé par l’institut américain pour la recherche contre le cancer (AICR). Au-delà d’une activité physique régulière – la fameuse demi-heure de marche quotidienne -, il est important que les travailleurs sédentaires se lèvent de leur chaise et s’éloignent de leur poste de travail au moins une fois par heure. Les tâches professionnelles ne seront pas forcément interrompues : cette « pause » peut intervenir dans le cadre d’une conversation téléphonique, ou simplement en se déplaçant jusqu’au bureau d’un collègue, plutôt que de lui envoyer… un e-mail.

« De nombreuses opportunités se présentent tout au long de la journée pour pratiquer des « micros-activités physiques », permettant de s’activer et de prévenir, dans une certaine mesure, le risque de développer un cancer lié à la sédentarité », explique le Dr Alice Bender, porte-parole de l’AICR. Des interruptions d’une à deux minutes par heure suffisent, et se traduisent notamment par un effet positif sur l’insulino-résistance et l’inflammation, comme l’a indiqué un spécialiste australien, présent au congrès de l’AICR.



Dernière mise à jour: juillet 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram