Trop de viande rouge : pourquoi c'est mauvais pour le cœur et les artères

Dernière mise à jour: mai 2021
unpls-rode-vless-voeding-25-5-21.jpg

news Parmi d’autres effets néfastes pour la santé, l’excès de viande rouge ou transformée est associé à une hausse du risque cardiovasculaire. Mais que se passe-t-il exactement ?

Les recommandations nutritionnelles insistent sur la nécessité d’une limitation de la consommation de viande rouge ou transformée. Il n’est pas impératif de s’en passer, mais il est important d’en manger des quantités (très) raisonnables : maximum 300 g de viande rouge (idéalement moins) et 30 g de viande transformée (charcuterie) par semaine. De très nombreuses études ont en effet mis en évidence une association entre un excès de viande rouge ou transformée et un risque accru de cancer (en particulier du côlon), de diabète (DT2), ainsi que de maladie et d’événement cardio et cérébrovasculaire (AVC).

Le coeur examiné en détail

En ce qui concerne la santé cardiaque, cette équipe britannique (Queen Mary University of London) rappelle d’abord ce lien entre la viande rouge et transformée et le risque d’accident cardiaque, dont l’infarctus du myocarde. Ensuite, elle explique avoir voulu examiner les processus que ces types de viande déclenchaient sur le plan cardiaque et vasculaire, en termes d’anatomie et de fonctionnement. Pour cela, les chercheurs ont utilisé trois approches.

• La résonance magnétique cardiaque, qui visualise avec une grande précision les structures et le fonctionnement du cœur, en particulier le volume et la capacité de pompage des ventricules.

• La radiomique, qui combine imagerie médicale et intelligence artificielle, et qui a permis de traiter une masse considérable d’informations détaillées sur la forme et la texture du muscle cardiaque.

• L’examen de l’élasticité des vaisseaux sanguins, sachant que des artères souples sont en meilleure santé que des artères rigides.

Ces examens ont concerné quelque 20.000 adultes, qui ont par ailleurs renseigné leurs habitudes alimentaires. Toute une série d’autres paramètres ont été pris en compte : âge, sexe, carences nutritionnelles, tabagisme, alcool, activité physique, pression artérielle, cholestérol, diabète, indice de masse corporelle (IMC)…

Une influence du microbiote intestinal ?

Le croisement de cette somme considérable de données aboutit au constat qu’une consommation élevée de viande rouge ou transformée se traduit par les mesures les plus négatives, avec en particulier des ventricules moins performants, une fonction cardiaque affaiblie et des artères plus rigides, autant d’indicateurs d’une santé cardiaque et cardiovasculaire défavorable.

« Ceci soutient les observations précédentes reliant la viande rouge et transformée aux maladies cardiovasculaires, tout en fournissant des éléments nouveaux sur les processus qui entrent en jeu », indiquent les spécialistes. Cette association est classiquement expliquée par une hausse de la tension artérielle, une augmentation du taux de cholestérol, un diabète ou une prise de poids (obésité). « Notre étude suggère que ces facteurs jouent un rôle, mais ils ne racontent pas toute l’histoire », poursuivent les auteurs.

D’autres travaux seront nécessaires pour mieux comprendre cette association, avec une attention spécifique pour le microbiote intestinal (flore intestinale), dans la mesure où la viande rouge et transformée pourrait stimuler la production de certains métabolites (composés organiques) qui nuiraient au système cardiovasculaire. Notons enfin que le même travail d’analyse a été réalisé à propos de la consommation de poisson gras (thon, sardine, maquereau, saumon…). Et dans ce cas, une consommation (relativement) élevée est associée à de meilleurs paramètres cardiaques et vasculaires.

Voir aussi l'article : Cancer : la viande rouge aussi mauvaise que le tabac ?

Source: European Society of Cardiology (www.escardio.org)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram