ad

Graisse du foie : l’efficacité spectaculaire du « régime vert »

Dernière mise à jour: mai 2021 | 4470 visites
123m-lever-2-10.jpg

news L’accumulation de graisse dans le foie peut être à l’origine de problèmes de santé sérieux. L’adaptation du régime alimentaire donne des résultats remarquables. Deux aliments sortent du lot : les noix et les lentilles d’eau.

La maladie du foie gras (stéatose hépatique non alcoolique) concerne une proportion importante et sans cesse croissante de la population (entre 15% et 30% dans les pays occidentaux). Elle est caractérisée par l’accumulation de graisse dans le foie, conduisant dans un premier temps à une inflammation, et ultérieurement à des conséquences plus graves (fibrose, cirrhose…). La prise en charge est diététique, avec une perte de poids si nécessaire et une adaptation des habitudes alimentaires.

Alimentation et exercice physique

Une équipe israélienne (université Ben Gourion du Néguev) a comparé l’efficacité de trois approches auprès de personnes présentant un excès de graisse dans le foie (qui ont par ailleurs suivi un programme d’exercices physiques).

• recommandations nutritionnelles classiques

• régime méditerranéen (abondance de fruits et de légumes, consommation modérée de poisson et de produits laitiers, forte limitation de la viande (surtout rouge et transformée)

• régime méditerranéen « vert » : régime méditerranéen complété par une portion quotidienne de noix (30 g) et une autre de lentilles d’eau (100 g de Mankai sous forme de shake), ainsi que du thé vert (plusieurs tasses)

Un bénéfice considérable

Une évaluation est intervenue après 18 mois, et les résultats sont assez impressionnants. Ainsi, la perte de graisse hépatique a été de 12% dans le groupe « conseils », de 20% dans le groupe « régime méditerranéen » et de près de… 40% dans le groupe « régime vert ». Dans ce dernier cas, le bienfait supplémentaire est clairement et indépendamment associé à la consommation de lentilles d’eau et de noix, particulièrement riches en protéines végétales, et en polyphénols aux effets antioxydants bien connus. On observe aussi une nette amélioration des marqueurs lipidiques (cholestérol) et des changements favorables dans la composition du microbiote intestinal en termes de diversité bactérienne, au bénéfice de « bonnes » bactéries.

Les chercheurs commentent : « Le régime méditerranéen vert repose sur la restriction de viande rouge et transformée au profit des fruits et des légumes, complétés ici spécifiquement par des noix, des lentilles d’eau et du thé vert. Cette stratégie double la perte de graisse hépatique par rapport aux approches nutritionnelles classiques. Elle présente un bénéfice considérable contre la stéatose hépatique non alcoolique ».

Voir aussi l'article : Foie gras non alcoolique : mangez-vous trop de viande ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub