Grossesse : l'importance de l'acide folique

Dernière mise à jour: novembre 2015 | 4642 visites
zw-buik-hand-liggen-pijn-170_07.jpg

news Vous êtes impatiente de devenir maman ? Un bon conseil: prenez de l’acide folique avant et pendant les premières semaines de grossesse. Pourquoi ? Il a été prouvé qu’un taux suffisant d’acide folique dans le sang lors de la conception faisait baisser de manière substantielle le risque d’anomalies congénitales.

L’acide folique - également appelé folate ou vitamine B9 - est une vitamine qui aide à faire croître et à protéger les cellules de l’organisme. Il est fourni par certains aliments, surtout les légumes verts feuillus, et, bien évidemment, par les suppléments vitaminiques.

Pourquoi avant et pendant la grossesse ?

• L'organisme a un grand besoin d’acide folique lorsque les cellules se développent et se multiplient très rapidement. Ce phénomène a lieu pendant la grossesse lorsque l’utérus prend de l’expansion, le placenta se développe et le foetus grandit.

• L’acide folique atténue le risque d’anomalies congénitales comme les anomalies du tube neural (spina bifida), les cardiopathies congénitales, les anomalies des membres et les fentes orofaciales (bec-de-lièvre et fente palatine).

Quelle quantité ?

Dans de nombreux pays, les autorités de santé publique recommandent aux femmes en bonne santé de prendre 0,4 ou 0,5 mg d’acide folique par jour, trois mois avant d'envisager une grossesse et/ou de tomber enceinte et lors des trois premiers mois de la gestation.

Ces suppléments peuvent être obtenus sans ordonnance en pharmacie, mais il est préférable de procéder à un bilan sanguin avant d'envisager une grossesse, ce qui permettra de corriger d'éventuelles carences en vitamines ou minéraux.


publié le : 18/11/2015 , mis à jour le 17/11/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci