Voyage en avion : quels médicaments sont autorisés en cabine ?

dossier Si vous devez emporter des médicaments lors de vos voyages en avion, mieux vaut les garder dans votre bagage à main plutôt que dans votre valise en soute. En particulier, s'il s'agit de médicaments vitaux, dont vous pouvez avoir besoin en urgence ou de médicaments fragiles, qui ne résistent pas aux basses températures. Que pouvez-vous emporter en cabine ? Quelles sont les règles importantes dont il faut tenir compte ? Et quelles sont les mesures applicables par les services de sécurité et les compagnies aériennes dans ce domaine ?

Voir aussi l'article : Que devez-vous mettre dans votre pharmacie de voyage ?

Pourquoi transporter vos médicaments dans un bagage à main ?

123-vliegtuig-reizen-medic-geneesm-06-17.jpg
  • Les valises peuvent arriver très en retard ou se perdre. Les médicaments vitaux et les médicaments essentiels seront plus en sécurité avec vous en cabine. Vous pouvez également prévoir un double stock et répartir vos médicaments : une première moitié dans votre bagage à main et l’autre dans vos valises en soute. Vous pourrez vous soigner en cas de vol ou de perte.
  • L’atmosphère de la soute (7°C) ne convient pas à une série de médicaments. Pour ceux qui contiennent des hormones comme l’insuline et la calcitonine et pour certains médicaments (biologiques) contre les rhumatismes, les températures froides sont néfastes. Des conditions particulières de conservation peuvent également s’appliquer à du matériel comme les bandes pour le glucomètre. Pour la plupart des médicaments cependant, il n’y a aucun risque à voyager en soute. Les instructions à ce propos (« Ne pas conserver au réfrigérateur », par exemple) figurent sur la notice. 
  • Les médicaments qui doivent être conservés au froid (entre 2 et 8 °C) peuvent être conservés dans un boîte réfrigérée spécifique, un flacon sous vide ou avec des refroidisseurs fluides. Vous ne pourrez pas utiliser les frigos installés dans l'avion. 
  • Des médicaments qui doivent être conservés au froid supportent une température ambiante sur une courte durée (moins de 24 h). Cela n'aura une influence que sur leur durée de conservation. Dans le doute, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Voir aussi l'article : Que se passe-t-il si vous tombez gravement malade dans un avion ?

Quels médicaments sont autorisés en cabine ?

Vous avez le droit d'emporter en cabine tous les médicaments (voire le cas particulier des opioïdes ci-dessous) : traitements pour le cœur, insuline en cas de diabète, inhibiteurs du VIH, antipaludiques, antibiotiques, inhalateurs pour l'asthme, EpiPen, pilule contraceptive, liquide pour lentilles de contact, collyre...

Les recommandations peuvent cependant varier selon les compagnies aériennes, renseignez-vous avant de partir.

Par mesure de précautions, munissez-vous de l'ordonnance du médecin (en version papier) qui atteste de la nécessité et de la durée du traitement.

  • Les restrictions sur les liquides que vous pouvez emporter en cabine ne valent pas pour les médicaments et la nourriture pour bébé. Les médicaments liquides dont un passager a besoin durant le voyage, que ce soit en vol ou durant son séjour, sont autorisés dans les bagages à main à des quantités supérieures à 100 ml et ils ne doivent pas être conservés dans un sac en plastique séparé.
  • Outre les médicaments, les éléments de refroidissement (liquides) pour le transport sécurisé des médicaments et les aiguilles hypodermiques (par exemple l'insuline) sont également autorisés.
  • Des aliments diététiques liquides comme le lactose ou la nourriture sans gluten peuvent également être transportés dans le bagage à main en quantité supérieure à 100 ml.
  • Parmi les produits autorisés pour les diabétiques figurent aussi ceux qui traitent l’hypoglycémie. Cependant, les boissons gazeuses dans des bouteilles ou des canettes de plus de 100 ml ne sont pas autorisées.
  • La nourriture liquide pour bébés en quantité supérieure à 100 ml est autorisée à condition que le bébé voyage avec vous. Les personnes moins valides qui doivent utiliser des liquides alimentaires peuvent aussi les emporter en cabine, bien sûr après contrôle et exclusion de tout motif de suspicion. Il se peut que votre nourriture soit goûtée.
  • L’eau chaude (à mélanger avec la poudre pour bébés) n’est pas autorisée en quantité supérieure à 100 ml. Avant votre départ, vérifiez auprès de la compagnie aérienne s’il vous sera possible de faire bouillir de l’eau à bord.
  • Les aérosols pour le traitement d’affections respiratoires sont autorisés.
  • Les objets médicaux ou cosmétiques destinés à améliorer le corps, par exemple après une mastectomie, comme des prothèses, solutions salines et gels sont autorisés.
  • Les produits antimoustiques avec DEET ne peuvent pas être emportés en bagage à main au départ dans certains aéroports, alors qu'ils sont autorisés dans d'autres : renseignez-vous avant votre départ.
  • Les thermomètres au mercure sont interdits en cabine.

Voir aussi l'article : Crème solaire et répulsif contre les moustiques : quoi en premier ?

Attestation de transport obligatoire pour les opioïdes

Les médicaments opioïdes ou assimilés font l'objet de contrôle dans de nombreux pays et nécessitent une attestation médicale officielle de votre médecin. C'est le cas certains antidouleurs puissants (buprénorphine, fentanyl, hydromorphone, méthadone, méthylphénidate, morphine, oxycodone...), certains somnifères et tranquillisants, la ritaline et certains médicaments contre l’épilepsie.

Des conditions spécifiques peuvent être requises selon votre pays de destination (quantité, durée du traitement, interdiction de certaines substances)

  • Si vous voyagez dans l’espace Schengen, votre médecin et vous devrez remplir un formulaire spécial et l’envoyer à l’AFMPS au moins 3 semaines à l'avance.

    Les pays de la zone Schengen sont : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

Voir aussi l'article : Quel est l’antidouleur le plus puissant ?

Comment transporter vos médicaments en avion ?

  • Conservez tous les médicaments dans leur emballage d’origine avec la notice.
  • N’emportez que la quantité nécessaire de médicaments.
  • Munissez-vous d’un certificat médical (avec cachet du médecin) détaillant la liste des médicaments dont vous avez besoin.
  • Les patients diabétiques penseront à se munir d’un certificat avec la description correcte du matériel utilisé (stylo à insuline, aiguilles…).
  • Pour éviter les problèmes à la frontière, les aiguilles et les seringues doivent toujours être accompagnées d’un certificat médical (en anglais et en français) qui démontre qu’elles ne sont pas prévues pour un usage de drogue (« The needles serve in case the patient needs injections in a country with medical hygiene problems »).
  • Avant de voyager, consultez les recommandations de votre compagnie aérienne ou de l’aéroport de départ sur leur site Internet.

Voir aussi l'article : Allergie alimentaire : la menace du voyage en avion

Sources
https://www.incb.org
https://www.afmps.be
https://www.brusselsairlines.com
https://www.tsa.gov



Dernière mise à jour: juillet 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram