Hypoglycémie (« hypo ») : définition, symptômes, que faire ?

Dernière mise à jour: janvier 2022
Dans cet article
Hypoglycémie (« hypo ») : définition, symptômes, que faire ?

dossier

L'hypoglycémie, appelée aussi « hypo », correspond à un taux de sucre dans le sang (glucose sanguin) inférieur à 70 mg/dl. Ce taux anormalement bas se retrouve surtout chez les personnes diabétiques. Quelles sont causes, quels symptômes et que faire ?

Comment se produit une hypo ?

Lorsque vous absorbez des glucides (amidon et sucres), l'organisme transforme ces nutriments en glucose. La concentration moyenne de glucose dans le sang, la glycémie, varie au cours de la journée. L’action antagoniste de deux hormones, l’insuline et le glucagon, permet toutefois de maintenir une glycémie relativement stable, sans trop d’écarts.

L'insuline permet à l'organisme d'extraire le glucose du sang. Le glucagon fait le contraire : il veille à ce que le sucre stocké dans le foie soit libéré lorsque la glycémie est trop basse. Cela fait remonter le taux de sucre dans le sang. Lorsque ce mécanisme symbiotique hormonal ne fonctionne pas correctement, vous risquez de faire une hypo.

Voir aussi l'article : Test - Quels sont vos risques de diabète ?

Symptômes

123-duizel-hypotensie-hoofd-12-5.jpg

Un taux de sucre dans le sang trop bas peut se traduire par différents symptômes.

  • palpitations
  • transpiration
  • faim
  • tremblements
  • agitation
  • maux de tête
  • confusion
  • difficultés de concentration
  • vision double
  • perte de conscience

Les symptômes varient d'une personne à l'autre, et peuvent aller jusqu’à varier chez une même personne. Un comportement inhabituel chez une personne diabétique doit être considéré comme un signal d’alerte.

Voir aussi l'article : Diabète et insuline : si l’injection ne fait plus mal, méfiez-vous

Hypoglycémie : les bons réflexes

Si vous sentez l'hypoglycémie arriver, mangez un en-cas sucré dont les sucres sont rapidement absorbés par l'organisme (sucres rapides). Si les symptômes persistent après dix minutes, prenez une autre collation sucrée.

Voici quelques suggestions d'en-cas contenant des sucres rapides.

  • un demi-verre de jus de fruits
  • une cuillerée à soupe de miel
  • un demi-verre de soda (pas de light ou de zéro)
  • deux ou trois morceaux de sucre
  • quatre ou cinq comprimés de dextrose

Ensuite, vous pouvez prendre des sucres qui sont absorbés plus lentement, par exemple un sandwich, un fruit ou un gâteau riche en fibres.

Si vous êtes traité à l'insuline, gardez une seringue de glucagon à portée de main pour les urgences. Le glucagon fait remonter le taux de sucre dans le sang. Une personne de votre entourage peut vous administrer cette dose si vous êtes inconscient. Il ne faut en aucun cas faire boire ou manger une personne inconsciente, elle risquerait de s’étouffer.

Si vous êtes pris en charge par un médecin, il vous fera une piqûre au bout du doigt pour déterminer votre glycémie et vous fera manger des sucres rapides, si ce n'est pas déjà fait. Il peut également vérifier si vous prenez trop d'insuline. Si c'est le cas, il pourra être amené à réduire la dose ou modifier le moment de sa prise.

Voir aussi l'article : Pourquoi le corps ne peut-il pas se passer de sucre ?

Sources
WebMD
UZ Leuven
Infosante.be
Association du diabète

auteur : Sara Claessens - journaliste santé
En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram