Le syndrome de Silver-Russel

123-afb-genen-chrom-170-10.jpg

news Le syndrome de Silver-Russel se caractérise par un retard de croissance pendant la période foetale et après la naissance, avec un aspect caractéristique du visage. Dans la plupart des cas, sa cause est inconnue.

La piste génétique est explorée, et des singularités ont été identifiées, mais aucune hypothèse ne permet à l'heure actuelle d'expliquer l'origine du syndrome. Le diagnostic repose sur l'examen clinique, et en écartant les autres causes possibles de retard de croissance intra-utérin.

Le syndrome de Silver-Russel est rare : il affecterait un enfant sur 100.000 naissances, et quelque cinq cents cas sont connus.

Les signes


Ils sont nombreux et variables. Voici les principaux.

• Un poids et une taille à la naissance très inférieurs à la moyenne.
• Une asymétrie corporelle : un côté « gros » et un côté « normal ».
• Le nouveau-né présente un périmètre crânien normal, qui contraste avec le reste du corps.
• Un visage aux traits particuliers : le front est large et bombant, le visage est petit et triangulaire avec un menton pointu, la bouche est large avec des coins tombants et des lèvres fines, les yeux paraissent grands et le blanc de l'oeil (sclérotite) est bleuté.
• Des petites dents (microdontie).
• Des anomalies génitales (pénis et testicules).
• Des petits doigts courbés vers l'intérieur (clinodactylie).
• Des taches de naissance (couleur café au lait).
• Les troubles digestifs sont fréquents chez l'enfant, tout comme l'hypoglycémie (accompagnée d'une transpiration abondante).
• Une voix très aiguë pendant les premières années.
• Il existe parfois un déficit des acquisitions motrices.
• La croissance est harmonieuse, avec une petite taille à l'âge adulte (en moyenne : 1 m 50 chez l'homme et 1 m 40 chez la femme).

L'administration d'hormones de croissance augmente la taille définitive. La glycémie de l'enfant doit faire l'objet d'une grande attention.



Dernière mise à jour: janvier 2015
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram