13 symptômes d'un système immunitaire affaibli

AI_immuunsysteem_virussen_bacterie_2023_jpg.jpg

dossier Le système immunitaire protège l'organisme contre les envahisseurs indésirables, tels que les bactéries et les virus. Mais lorsque votre système immunitaire se dérègle, vous pouvez souffrir d'allergies, d'eczéma ou de maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde. Au moins 80 maladies sont causées par des problèmes de système immunitaire. Quels sont les signes/symptômes d’un système immunitaire affaibli ?

Voir aussi l'article : Les 13 infections bactériennes les plus fréquentes

Voir aussi l'article : Quels aliments privilégier pour renforcer votre système immunitaire ?

Symptômes d'un système immunitaire affaibli

Plusieurs signes peuvent laisser penser que votre système immunitaire est affaibli. Toutefois, il est important de noter que ces symptômes peuvent également être associés à d'autres conditions médicales. 


  1. Sécheresse oculaire. Une maladie auto-immune signifie que le système immunitaire attaque l'organisme au lieu de le défendre. De nombreuses personnes atteintes d'une maladie auto-immune souffrent de sécheresse oculaire. Vous pouvez avoir l'impression d'avoir de la poussière dans les yeux, comme si quelque chose était coincé dans votre œil. Vous pouvez également ressentir une douleur, une rougeur ou une vision floue. 
  2. Mains froides. Un système immunitaire affaibli peut provoquer une inflammation des vaisseaux sanguins. Les doigts, les orteils, les oreilles et le nez ont alors plus de mal à se réchauffer. La peau de ces zones devient blanche puis bleue lorsqu'elle est exposée au froid. Une fois que la circulation sanguine est rétablie, la peau peut devenir rouge.
  3. Problèmes de transit intestinal. Une diarrhée qui persiste pendant plus de deux à quatre semaines peut être le signe que votre système immunitaire attaque la paroi de votre intestin grêle ou de votre tube digestif. Mais la constipation est également un signal d'alarme. Elle peut signifier que votre système immunitaire oblige vos intestins à travailler plus lentement.
  4. Fatigue. Si vous vous sentez extrêmement fatigué, cela peut signifier qu'il y a un problème au niveau du mécanisme de défense de votre corps. Dans ce cas, il est peu probable que le sommeil suffise à vous soulager. 
  5. Articulations douloureuses. Lorsque vos articulations sont enflammées, elles peuvent être douloureuses, raides ou gonflées, surtout le matin.
  6. Légère fièvre. Si votre température corporelle est supérieure à la normale, il se peut que votre système immunitaire commence à être surmené. Cela peut être dû à une infection naissante ou à une maladie auto-immune.
  7. Guérison plus lente. Si votre système immunitaire est affaibli, il vous faudra plus de temps pour guérir d'une grippe, par exemple, ou d’un rhume. De même, si vous vous blessez (coupures et éraflures), la cicatrisation prendra plus de temps.
  8. Éruption cutanée. Votre peau est la première barrière de votre corps contre les germes. Son aspect et sa texture peuvent refléter le bon fonctionnement de votre système immunitaire. Les démangeaisons, la sécheresse et la rougeur de la peau sont des symptômes courants d'inflammation. Il en va de même pour les éruptions cutanées douloureuses ou qui ne disparaissent pas. Les personnes atteintes de lupus ont souvent des éruptions en forme de papillon sur le nez et les joues. Les poussées de boutons de fièvre sont souvent liées à un affaiblissement du système immunitaire. 
  9. Infections répétées. Si vous devez prendre des antibiotiques plus de deux fois par an (quatre fois pour les enfants), il se peut que votre organisme ne soit pas en mesure d'attaquer les germes par lui-même. Les infections chroniques des sinus, plus de quatre otites par an (si vous avez plus de 4 ans) ou les pneumonies multiples sont d'autres signes d'alerte.
  10. Perte ou prise de poids inexpliquée. Si vous prenez du poids alors que vos habitudes alimentaires et votre activité physique n'ont pas changé ou si vous perdez du poids sans raison apparente, cela peut s'expliquer par une atteinte de la glande thyroïde due à une maladie auto-immune.
  11. Perte de cheveux. Le système immunitaire s'attaque parfois aux follicules pileux. Si vous perdez des cheveux ou des poils au niveau du cuir chevelu, du visage ou d'autres parties du corps, vous souffrez peut-être d'une affection appelée alopécie areata (pelade). La perte de cheveux peut également être un symptôme du lupus.
  12. Taches blanches. Il arrive que le système immunitaire se mette à combattre les cellules pigmentaires de la peau, appelées mélanocytes. Dans ce cas, des taches blanches apparaissent sur le corps.
  13. Jaunissement de la peau ou des yeux. Cela signifie que vous avez la jaunisse et que votre système immunitaire attaque et détruit les cellules saines du foie. Cela peut conduire à une maladie appelée hépatite auto-immune.

Sources :
https://www.etos.nl
https://www.medicalnewstoday.com
https://www.webmd.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: janvier 2024
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram