L'alopécie areata ou pelade : la perte soudaine des cheveux par plaques

Dans cet article
L'alopécie areata ou pelade : la perte soudaine des cheveux par plaques

dossier

Alopecia areata signifie "calvitie par plaques". Aussi appelée pelade, il s'agit d'un trouble de la racine des cheveux, qui entraîne l'apparition de plaques chauves sur le cuir chevelu, et parfois sur d'autres parties du corps. On pense qu'elle est causée par un trouble immunitaire. Chez 80% des patients, les cheveux repoussent en l'espace d'un an, mais pour une petite minorité, la perte de cheveux est permanente.

Causes de l'alopécie

La cause exacte de cette affection est inconnue. Cependant, il semble souvent y avoir une perturbation de l'immunité, le mécanisme de défense de l'organisme. Dans le cas de l'alopécie areata, elle n'est pas dirigée contre les infections extérieures, mais contre son propre corps, en l'occurrence contre la racine des cheveux. Un argument en faveur de cette hypothèse est que les patients souffrant d'alopecia areata sont aussi proportionnellement plus susceptibles de présenter d'autres troubles immunitaires, tels que des troubles de la thyroïde ou du vitiligo (taches blanches sur la peau).

On pense également que l'hérédité joue un rôle dans le développement de l'alopécie areata : chez 10% des patients, la maladie est héréditaire. Le stress et la tension sont parfois accusés de déclencher la maladie, mais en tant que facteurs de causalité, ils semblent avoir une importance mineure.

Voir aussi l'article : Pelade : définition, causes, traitement

Symptômes

123_alopecia_areata_haarverlies_kaal_2022.jpg
L'alopécie areata apparaît généralement très soudainement. Souvent, les patients ne s'en aperçoivent pas eux-mêmes mais sont informés par d'autres personnes de la présence de plaques chauves, généralement sur le cuir chevelu. Ces plaques sont de forme ronde ou ovale.

La perte capillaire peut se produire dans n'importe quelle zone où les poils poussent, comme les sourcils, la zone de la barbe, les aisselles et le pubis. En général, les cheveux tombent par plaques, mais parfois la perte de cheveux est répartie uniformément sur l'ensemble du cuir chevelu. Dans de rares cas, tous les poils et cheveux de la tête ou du corps tombent. Les ongles peuvent également être déformés par cette affection. 

Voir aussi l'article : Que faire en cas d'alopécie androgénique?

Évolution de la maladie

L'évolution de la maladie est très imprévisible. En général, les cheveux repoussent au bout de quelques mois ou années. Les nouveaux cheveux peuvent être de couleur blanche, mais la couleur originale des cheveux finit par revenir. Cependant, la guérison n'est pas toujours complète et la perte de cheveux peut être permanente. Il est également possible que la maladie disparaisse complètement pendant quelques années, puis réapparaisse soudainement. 

L'alopécie areata n'affecte pas la santé physique. Mais la perte de cheveux peut avoir de lourdes conséquences psychologiques et rendre les contacts sociaux difficiles.

Voir aussi l'article : Perte de cheveux chez les femmes : causes et traitement

Pelade : quel traitement ?

Comme on constate souvent que la croissance des cheveux se rétablit en quelques mois, on peut simplement attendre ce processus. Mais de nombreux patients considèrent la perte de cheveux comme terrible, ce qui rend l'attente difficile. Il existe des traitements qui peuvent stimuler la croissance des cheveux :

  • Corticostéroïdes : Ce sont des hormones produites par l'organisme qui influencent la réponse immunitaire du corps. Ce traitement est le plus efficace lorsque des corticostéroïdes sont injectés localement dans les zones dégarnies. Quelques semaines plus tard, les cheveux recommencent normalement à pousser.
  • La luminothérapie : cette forme de thérapie est associée à un médicament qui rend la peau plus sensible aux rayons ultraviolets. En cas de calvitie étendue sur la tête, cela donne parfois de bons résultats, mais la luminothérapie ne doit pas être utilisée trop longtemps car elle peut être nocive pour la peau.
  • L'immunothérapie locale : elle n'est appliquée que dans les cas graves. Le patient est rendu allergique à une certaine substance. Ensuite, la même substance est appliquée sur les zones dégarnies à des doses de plus en plus élevées, de manière à provoquer un eczéma allergique local. Cette réaction allergique stimule les racines des cheveux.

Voir aussi l'article : Quels médicaments contre la calvitie ?

Sources :
huidarts.com
niams.nih.gov
huidcentrumgent.be

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: août 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram