La méthode Intermittent living : des micro-stress pour plus d'énergie

Dernière mise à jour: mars 2022
Dans cet article
La méthode Intermittent living : des micro-stress pour plus d'énergie

dossier

L'Intermittent living est une méthode de stimulation de stress modéré à court terme - avec le froid, la chaleur, les défis cognitifs ou l'exercice intensif - afin de réveiller nos instincts de survie qui ont été mis en sommeil par le mode de vie moderne.

Une vie moderne dans un environnement (trop) sûr

Contrairement à nos ancêtres, notre environnement de vie est passé de dangereux à (relativement) sûr. Nous avons échangé la variété contre la régularité, l'inconfort contre le confort et la rareté contre l'abondance. Paradoxalement, ces changements nous ont rendu vulnérables. L'utilisation des muscles et des cellules du cerveau a diminué et certains systèmes de contrôle du corps ne fonctionnent plus aussi bien. Cela se traduit par :

  • des volumes cérébraux en constante diminution,
  • une diminution de la masse musculaire,
  • une augmentation du tissu adipeux,
  • une suractivation du système immunitaire.

Afin de contrer ces effets, qui sont à l'origine de maladies liées au mode de vie telles que le diabète et l'obésité, il est bon d'intégrer de temps en temps des stimuli de stress aigu dans notre mode de vie. Tant que ce stress est de courte durée, il est bon pour nous. Ce n'est que lorsque le stress est prolongé qu'il devient malsain.

Lire aussi : Un bon remède contre le stress : soyez sympa !

La méthode Intermittent living : comment mettre un peu de bon stress dans notre vie ?

Les stimuli provoquant une réaction de stress à court terme sont liés à la faim, la soif, le froid, la chaleur, le mouvement et la respiration. Voici donc quelques situations d’intermittence favorisant le bon stress :

  • Le Jeûne intermittent/boisson. Ces méthodes consistent à manger ou à boire selon un schéma précis. Une forme populaire de jeûne intermittent est le programme 16:8 : vous jeûnez pendant seize heures, y compris la nuit, et vous ne mangez que dans les huit heures qui suivent.
  • La chaleur et le froid intermittents. Ces techniques créent des stimuli de stress positifs qui rétablissent la thermorégulation, c'est-à-dire la capacité à réguler la température de votre corps. Une séance dans un sauna est un exemple de chaleur intermittente. Le bain glacé que vous prenez ensuite est une façon de pratiquer le froid intermittent.
  • Pendant l'exercice physique intermittent, vous augmentez votre rythme cardiaque en bougeant brièvement mais intensément, comme vous le faites pendant un entraînement par intervalle.
  • Le sommeil intermittent. En créant un court déficit de sommeil, vous pouvez réinitialiser votre rythme de sommeil et améliorer la qualité de votre sommeil.
  • La pression cognitive intermittente. Si le cerveau n'est pas suffisamment stimulé, il perd sa malléabilité. La pression cognitive intermittente permet de stimuler cette malléabilité. Par exemple, vous pouvez essayer d’apprendre quelque chose de nouveau ou tenter résoudre un sudoku pour stimuler votre activité cérébrale.

Selon les défenseurs de la méthode, si vous intégrez ces techniques dans votre vie quotidienne, cela pourrait avoir des effets positifs sur votre santé, votre force, votre intelligence, votre motivation, votre flexibilité, votre créativité et votre résilience.

Lire aussi : Poids et santé : les effets positifs du jeûne intermittent

Sources :
eefpreventief.nl
sciencedirect.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram