10 problèmes de communication qui menacent votre relation

dossier

90% des couples disent que la communication constitue le principal défi de leur relation. Il ne s’agit pas seulement de se parler. La façon de gérer une divergence d’opinion est cruciale pour la réussite d’une relation.

De nombreuses personnes vont se reconnaître dans le scénario suivant : vous venez de vous disputer pour la énième fois avec votre partenaire et vous vous demandez comment vous avez pu en arriver là. Sans même le réaliser, vous vous criez dessus. Souvent, vous ne pouvez même plus dire pour quelle raison exactement… Mais il y a de l’espoir : les problèmes de communication sont souvent liés à un « style de communication ». Il est facile d’y remédier si les deux partenaires sont prêts à reconnaître leurs fautes. Passage en revue des dix problèmes de communication les plus fréquents : comment les éviter et que faire à la place ?

Voir aussi l'article : Couple : il ne faut pas trop idéaliser la relation

Trop de critiques nuisent à votre relation

123-vr-koppel-ruzie-psyche-realtie-11-15.jpg

Evitez de trop râler ou pleurnicher et ne passez pas immédiatement à l’attaque. Trop de critiques peuvent ruiner une relation. Ne vous focalisez pas trop sur ce que votre partenaire NE fait pas (bien). Si c’en est trop et que vous devez vraiment en parler, ne commencez pas par un reproche. C’est un mauvais début. Il place votre partenaire sur la défensive et le fâche. Vous avez déjà perdu la partie. Que devez-vous faire alors ?

Avant d’évacuer une contrariété, commencez par remercier ou complimenter votre partenaire pour quelque chose qu’il a (bien) fait. Formulez ensuite gentiment votre commentaire négatif, à la première personne du singulier, en tant que sentiment personnel. Par exemple: « Je suis content que tu aies pensé à acheter du pain mais je suis un peu déçu que tu aies oublié notre rendez-vous de ce soir. Devoir te téléphoner à ce propos ne m’a pas fait plaisir. »

Voir aussi l'article : Toujours avoir raison : un désastre pour le couple

Votre partenaire n’est pas un bouc émissaire

Vous pouvez être partiellement responsable d’un problème. N’accusez pas votre partenaire de chaque situation difficile, ne vous mettez pas non plus systématiquement sur la défensive, sous peine d’empêcher toute conversation constructive. Chacun doit assumer la responsabilité de ses actes. Que devez-vous faire ? Réfléchissez au rôle qu’ont vos actes dans l’émergence du problème. Cessez de vous défendre constamment. 

Voir aussi l'article : Couple : un petit mot gentil fait une grande différence

Ecoutez attentivement votre moitié quand elle vous parle

Vous trépignez peut-être d’impatience pendant que votre partenaire achève sa phrase, pressé d’enfin formuler la chose si importante à laquelle vous pensez. C’est une situation fréquente mais il faut l’éviter à tout prix ! Car si vous pensez à ce que vous allez dire, vous n’écoutez pas vraiment votre interlocuteur. Et si vous n’écoutez pas, il est impossible de communiquer. N’interrompez pas votre partenaire, laissez-le s’exprimer tranquillement, même s’il s’interrompt brièvement pour réfléchir. Comment faire? Essayez de faire taire la petite voix dans votre tête pour écouter votre partenaire. Réfléchissez à ce qu’il a dit avant de lui répondre.

Voir aussi l'article : Solidité du couple : l’importance de l’humour et du jeu

Gardez l’esprit ouvert

Si vous entamez une discussion avec l’idée d’avoir raison, vous courez droit dans le mur. Se focaliser sur les « erreurs » de raisonnement de votre partenaire n’est pas une meilleure stratégie. Une conversation constructive est destinée à transmettre un message, des sentiments. Il s’agit de chercher une meilleure connexion à un niveau plus profond, d’aboutir à une situation win-win, pas d’avoir raison à tout prix qui serait là une vision à court terme. Elle vous confère peut-être un sentiment positif mais elle va rapidement engendrer des frustrations ! Que faire ? Oubliez le doux goût de la vengeance ou de la justice et concentrez-vous sur le « clic ». Faites-vous comprendre et comprenez. Essayez de ne pas appréhender la situation de votre seul point de vue. Si vous tenez compte de celui de votre partenaire, vous vous comprendrez mieux et trouverez plus vite une situation qui vous agrée tous les deux.

Voir aussi l'article : Relation de couple : les pièges de la colère

Ne dérapez pas

Ne commencez pas à parler de problèmes qui n’ont aucun rapport avec le sujet de la conversation. C’est un mécanisme de défense souvent utilisé quand une conversation désagréable ou menaçante est dans l’air (par exemple une discussion sur une question financière qui débouche sur une dispute quant à l’éducation des enfants). On a souvent recours à ce genre de piste quand on se sent acculé. Que devez-vous faire ? Restez attentif et ne laissez pas une conversation changer de thème. Si ça se produit quand même, revenez au sujet initial de discussion et parlez-en jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Voir aussi l'article : Comment gérer la dépendance affective dans une relation ?

Ne faites pas une montagne d’une souris

La tentation est grande... Votre partenaire vous énerve ou vous attriste et vous voulez lui faire sentir ce que ça fait. Consciemment ou non, vous dites ou faites quelque chose qui l'excède. Ça peut vous procurer une certaine satisfaction au moment-même mais à terme, vous accroissez le fossé qui vous sépare. Une remarque blessante effectuée hors de propos est encore pire. De telles sorties pourrissent la discussion et la font dégénérer en dispute ou incite votre partenaire à vous opposer un mur de silence.

Que devez-vous faire ? Réfléchissez et évitez à tout prix les thèmes qui vont vraiment fâcher votre partenaire. Surtout, vous ne devez pas le blesser ! 

Voir aussi l'article : Test - Relations intimes : où en est votre couple ?

Il n’y a rien de tel que la franchise

123-vr-koppel-ruzie-psyche-relatie-11-15.jpg
Soyez honnête envers votre partenaire et vous-même. Ne vous effacez pas, défendez votre opinion et vous-même. L’amour est un partage. On donne et on reçoit. « Some you win and some you lose! » N’espérez pas non plus que votre partenaire devine ce que vous voulez ou ce dont vous avez besoin. Il ne peut pas lire vos pensées, pas plus que vous ne pouvez lire les siennes. Que devez-vous faire? Soyez clair. Formulez ce que vous voulez et laissez votre partenaire faire de même. Vous évitez ainsi de nombreuses déceptions.

Voir aussi l'article : Faire chambre à part : bon ou mauvais pour le couple ?

Evitez d’adopter un langage corporel négatif

Rouler des yeux, hocher la tête, soupirer et d’autres formes de langage corporel négatif de ce genre sont inutiles et dérangent. Ils peuvent même faire dégénérer un entretien positif en dispute. Que devez-vous faire? Surveillez votre communication non-verbale et restez aussi neutre que possible. Maintenez un contact visuel, touchez de temps en temps votre partenaire. Vous restez ainsi ouvert à la communication et le montrez à votre partenaire.

Contrôlez vos émotions et restez accessible

N’essayez pas de mener un entretien quand vous êtes bouleversé. Votre tension artérielle monte et vous empêche de penser de manière rationnelle. Poursuivre la discussion dans ces conditions n’a aucun sens. Sous le coup de l’émotion, on peut tenir des propos blessants et se livrer à des attaques personnelles. Il ne faut pas non plus couper l’interaction en se murant dans le silence. Le silence est parfois d’or mais si vous claquez la porte (dans les deux sens du terme), vous fermez la porte à toute solution. Que faire ? Tentez de contrôler vos émotions. Si vous n’y parvenez pas ou que vous êtes bouleversé, demandez une brève pause et prenez l’air. 

Faites preuve de respect en toutes circonstances

Le dédain, certainement en présence de tiers, est la meilleure façon de mettre un terme à une relation. Cynisme et remarques haineuses n’ont pas leur place dans une bonne relation. Que devez-vous faire ? Cherchez les côtés positifs de votre partenaire et formulez-les. Faites preuve de respect, même dans les moments difficiles ou quand vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes. Remerciez votre partenaire quand il reconnaît quelque chose ou vous fait un plaisir.

Note: ces règles de base concernent les hommes comme les femmes. Nous avons employé le masculin par facilité.



Dernière mise à jour: juin 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram