À quoi faire attention quand vous mangez des moules ?

dossier

Peut-on consommer des moules qui ne sont pas ouvertes ? Combien de temps et comment peut-on les conserver ? Voici tout ce qu'il faut savoir pour profiter d'un bon plat de moules sans le regretter.

Voir aussi l'article : Moules : à quoi correspondent les calibres ?

Quelle est la saison des moules ?

En Belgique, la saison des moules débute fin juin et dure jusqu’à la mi-avril. A l’époque où il n’existait pas de camion réfrigérant, on disait qu’on ne pouvait manger de moules que dans les mois en « r ». La chaleur des mois d’été, juillet et août, les altéraient rapidement, déclenchant des intoxications alimentaires. Le fait est que les moules ne sont vraiment bonnes qu’à partir de septembre, donc pendant les mois en « r ».

Les moules de Zélande ne sont pas propres à la consommation de la mi-avril à la fin du mois de juin, une période destinée à leur reproduction. L’eau de mer est riche en nutriments à partir du mois de juin, ce qui permet aux moules de gagner en volume et d’être plus charnues. Pour répondre à la demande pendant ces mois d’accalmie, on importe des moules d’Irlande et du Danemark.

Voir aussi l'article : Cholestérol : peut-on manger des moules ?

A quoi faire attention quand on achète des moules ?

123m_mosselen_zeevruchten_schaaldieren_2022.jpg
En principe, une moule fraîche non cuite est fermée mais vous ne devez pas nécessairement jeter celles qui seraient ouvertes. De nos jours, les moules conservées dans des sachets hermétiques sont toutes légèrement entrouvertes parce qu’elles se détendent dans l’environnement protecteur que constitue l’emballage. Elles ne se referment qu’au bout de quelques minutes une fois sorties, leur temps de réaction étant assez lent.

Pour savoir si une moule est fraîche, placez le côté arrondi du coquillage ouvert sous un jet d’eau froide et tapotez la coquille. Au bout de quelques minutes, la moule est supposée se refermer, elle semble se réveiller. La coquille est abîmée ? Mieux vaut la jeter.


Combien de temps peut-on conserver les moules?

Consommez de préférence les moules le jour de leur achat. En attendant le repas, placez le sachet sur une assiette retournée pour que les moules ne baignent pas dans leur propre liquide, en bas du réfrigérateur (pas au-dessus de 7 degrés).

Si vous souhaitez les conserver plus d’un jour, mieux vaut les placer dans de l’eau salée, au frigo.

Voir aussi l'article : Comment conserver les moules ?

Comment les préparer ?

On peut manger les moules crues, cuites, rôties ou en friture. Ne les cuisez pas trop longtemps : pas plus de 10 minutes environ. Sinon, elles brunissent et durcissent.

Tout amateur de moules redoute celles qui se sont enfoncées dans le sable et s’y sont étouffées. Mortes, elles sont remplies de boue et peuvent gâcher le goût de toute une marmite. Ces moules sont plus lourdes que les autres et leur coquille est terne. En lavant les moules, essayez de les faire glisser les unes sur les autres. Les moules fraîches se refermeront.

  • Il n’y a aucune différence de goût ni de qualité entre les moules orange et les blanches. La couleur varie en fonction de l’épaisseur de la coquille. Les coquilles épaisses laissent passer peu de lumière et la chair est donc plus pâle.
  • Vous pouvez manger les moules qui ne se sont pas ouvertes à la cuisson. Elles possèdent tout simplement un muscle plus solide que les autres, ce qui leur permet de rester fermées. Ouvrez-les prudemment avec un couteau. Vous pourrez constater qu’elles sont aussi charnues et goûteuses que les autres. Il peut s’agir, mais c’est rare, d’une moule ensablée. N’ouvrez donc jamais une moule fermée au-dessus de la marmite ou de votre assiette.

Voir aussi l'article : Imiter la moule pour protéger les artères

Risques possibles pour la santé

  • Les crustacés contiennent relativement beaucoup de métaux lourds, mais cette pollution reste dans des normes acceptables.
  • Les crustacés crus peuvent contenir la listeria. Il est donc plus prudent de cuire les moules avant de les consommer, surtout si elles sont destinées à des groupes à risque, comme les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées.  
  • Les mollusques comportent des substances fortement allergènes. Une quantité, même faible, peut déclencher de violentes réactions allergiques mais cette hypersensibilité ou réaction pseudo-allergique ne survient généralement qu’après l’ingestion d’une grande portion. Elle se traduit par une irritation cutanée, des nausées… Les personnes hypersensibles aux moules en souffrent surtout en début de saison, en juillet et en août, quand les moules contiennent beaucoup de protéines. Clôturer le repas par un verre de lait peut être utile.
  • Les moules et autres mollusques de la Méditerranée peuvent être contaminés par le virus de l’hépatite A. Celui-ci se transmet par les déjections humaines, les eaux ou la nourriture contaminées. Si vous partez en vacances dans un pays méditerranéen, abstenez-vous donc de consommer des crustacés crus. Une fois cuites, tout danger est écarté : le virus ne résiste pas à une température de plus de 70 degrés. 

Voir aussi l'article : Du poisson pendant la grossesse : quelles précautions ?



Dernière mise à jour: septembre 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram