Essoufflement : les causes possibles

dossier

Respirer est un acte tellement naturel qu’on n’y pense pas. Mais si vous éprouvez des difficultés à remplir facilement vos poumons, vous êtes peut-être sujet à l’essoufflement. Chacun peut en souffrir à un moment ou à un autre, y compris les personnes en bonne santé. Les causes de l’essoufflement sont très variées et il n’existe pas de traitement particulier.

Si la gêne respiratoire persiste, mieux vaut consulter votre médecin. En particulier, si le problème s’accompagne de douleur thoracique, de palpitation, d’oppression, de nausées ou de fièvre. 

Voir aussi l'article : Pneumonie : personnes à risque de complications et symptômes d’alerte

Symptômes de l’essoufflement

Getty_adem_keel_bang_2022.jpg

© Getty Images

L’essoufflement peut s’accompagner d’autres symptômes qui varient selon la cause du problème :

    • Sensation d’étouffement
    • Respiration sifflante
    • Fatigue
    • Syncope
    • Difficultés respiratoires (à l’inspiration ou à l’expiration)
    • Douleurs à la poitrine (en cas d’effort ou au repos)
    • Coloration bleuâtre des doigts et des lèvres

    Voir aussi l'article : 11 causes possibles de douleurs au thorax

    Causes de l’essoufflement

    Presque tous les troubles cardiaques et pulmonaires peuvent provoquer un essoufflement mais des maladies vasculaires, neuromusculaires ou métaboliques peuvent également en être la cause. Lorsque vous êtes malade ou que votre corps détecte un danger, le cerveau modifie parfois la manière dont vous respirez afin de corriger d’éventuels déséquilibres chimiques. Le phénomène peut se produire dans les situations suivantes :


    Voir aussi l'article : 8 symptômes possibles d’infarctus féminin

    Quel traitement en cas d'essoufflement ?

    Un essoufflement léger peut disparaître en changeant tout simplement de position ou en effectuant des exercices respiratoires.
     
    En cas d’essoufflement modéré, il peut être nécessaire de prendre des médicaments qui ouvrent les voies respiratoires (broncho-dilatateurs) ou qui combattent les inflammations (stéroïdes).

    Si vous êtes essoufflé et que vous prenez des médicaments, votre médecin peut contrôler la présence d’allergie et examiner d’éventuelles interactions entre certains médicaments. Il peut vous conseiller de diminuer la posologie de certains ou d’en arrêter carrément la prise.
     
    Parfois, l’essoufflement peut être le symptôme d’une pathologie sous-jacente. Il suffit alors de soigner celle-ci pour se défaire de l’essoufflement. Ne manquez pas de prévenir votre médecin si vous avez du mal à respirer.

    Voir aussi l'article : Asthme : comment se fait le dépistage ?

    Sources :
    https://www.gezondheidenwetenschap.be
    https://www.verywellhealth.com

    auteur : Sara Claessens - journaliste santé

    Dernière mise à jour: janvier 2023
    Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

    Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

    vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
    Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
    volgopfacebook

    volgopinstagram