ad

La mycose des ongles (onychomycose)

Dernière mise à jour: août 2015 | 19456 visites
Dans cet article
La mycose des ongles (onychomycose)

dossier On estime qu'à un moment ou à un autre, un adulte sur dix sera affecté par une mycose des ongles (ou onychomycose). Cette infection, causée par des champignons, est particulièrement fréquente en été, lorsque les conditions sont propices : chaleur, humidité, piscine, sport...

L'atteinte de l'ongle débute généralement sur un côté, puis progresse avec une coloration jaunâtre, un épaississement, un décollement, un dédoublement, un effritement.

Une onychomycose ne disparaît pas spontanément : elle doit être soignée et cela peut prendre énormément de temps. Les complications sont rares, mais les récidives sont fréquentes.

Les conseils

voeten-schoenen-170_400_03.jpg
Des mesures de prévention limitent le risque d'infection.

• Bien aérer ses chaussures de sport et s'équiper de plusieurs paires afin de pouvoir les alterner.

• Pour les chaussures de ville, le cuir est largement préférable. Les matières plastiques ou le simili favorisent une transpiration excessive, et créent un environnement propice au développement des champignons.

• En vacances dans un pays chaud, il est important de laisser respirer les pieds (sandales).

• La serviette de bain est à usage individuel.

• Changer tous les jours de chaussettes, et plutôt les choisir en coton.

• Se laver les pieds une fois par jour avec un savon au pH neutre. Appliquer du talc, du spray anti-transpiration et une crème hydratante. Les ongles seront régulièrement coupés à ras.

• Après une baignade, en mer ou en piscine, se rincer les pieds à
l’eau claire et les sécher minutieusement, surtout entre les orteils.

• Ne pas marcher pieds nus au bord de la piscine ou dans une douche publique. Les personnes souffrant d'une mycose redoubleront de vigilance à la maison, afin de ne pas contaminer le sol de la salle de bains et ainsi exposer les autres membres de la famille.

schimmelinf-nagel-teen-170_400_06.jpg

Les traitements

Le traitement local


Il est réservé aux mycoses débutantes et limitées ou pour compléter un traitement par voie orale. Il doit intervenir le plus tôt possible, afin de limiter la prolifération des champignons, puis de les éliminer. Le médecin peut conseiller l'application d'une pâte à appliquer chaque soir et qui va ronger l'ongle abîmé. Ce traitement (entre deux et quatre semaines) sera prolongé par l'application d'une crème antimycosique ou d'un vernis traitant. Une mesure moins radicale consiste à enduire simplement l'ongle d'un gel ou d'un vernis (en délivrance libre en pharmacie), une fois par jour jusqu'à la guérison définitive (ce qui peut prendre énormément de temps).

Le traitement oral


Parmi les antifongiques oraux, la terbinafine tient une place de choix. Son administration repose sur une prise quotidienne durant plusieurs semaines à plusieurs mois.

Les effets secondaires potentiels de ce traitement (comme pour d'autres antifongiques oraux) sont loin d'être négligeables : troubles gastro-intestinaux, éruptions cutanées, perte temporaire de goût..., mais aussi des risques plus graves, en particulier pour le foie.


publié le : 06/03/2014 , mis à jour le 08/08/2015
ad
pub