L’alcool méchant : une cause génétique

Dernière mise à jour: mars 2011 | 20599 visites
flesjes-bier-170_400_03.jpg

news « C’est un garçon habituellement charmant. Par contre, quand il a bu… » La consommation abusive d’alcool engendre des réactions très différentes selon les individus. Et parmi celles-ci, on retiendra le comportement soudainement violent. L’alcool méchant trouverait, en fait, une origine génétique.

Cette découverte est le fruit de recherches conduites par une équipe internationale, réunie sous la houlette des National Institutes of Health (NIH). Les scientifiques américains ont collaboré avec des confrères français et finlandais. Les travaux ont été menés auprès d’un groupe de délinquants violents emprisonnés en Finlande, sachant que leurs actes avaient été commis sans mobile apparent. Leur ADN a été passé au crible, et il est apparu qu’une variation observée sur un gène – baptisé HTR2B – pouvait être identifiée comme un facteur prédictif de comportement très impulsif. Ce gène agit sur la sérotonine, un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans les modifications de l’état émotionnel.

Les chercheurs expliquent cependant que cette variation génétique seule ne peut expliquer les réactions violentes. En fait, l’impulsivité, chez ces détenus, ne s’est manifestée que parce qu’ils se trouvaient en état d’ivresse, et en désinhibition totale. « Ces constatations peuvent conduire à de nouvelles stratégies de diagnostic et de traitement de certaines expressions du comportement impulsif », estiment les auteurs de ces recherches. Et notamment à des mesures de prévention, afin de limiter les dangers de ce cocktail détonant.


publié le : 01/04/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci