Que se passe-t-il dans votre cerveau lorsque vous vous plaignez tous les jours ?

Dernière mise à jour: avril 2022
Dans cet article
Que se passe-t-il dans votre cerveau lorsque vous vous plaignez tous les jours ?

dossier

Nous nous plaignons tous parfois, certains plus que d'autres. Mais vous avez aussi des personnes qui sont constamment négatives, qui ne semblent jamais être satisfaites de quoi que ce soit ou de qui que ce soit, et qui s'en défoulent. Bien que cela puisse être ennuyeux pour l'entourage, il est important d'essayer de comprendre ces personnes.

Types de plaintifs

123-vr-ouder-menop-psych-02-19.jpg
Les plaintifs peuvent généralement être divisés en trois catégories :

  • Les personnes qui cherchent à attirer l'attention en se plaignant. Elles n'arrêtent pas de dire qu'elles sont plus mal loties que les autres. 
  • Les râleurs chroniques : même s'ils n'expriment pas leurs plaintes, ces personnes y pensent probablement. Selon les psychologues, ce comportement est compulsif. 
  • Les plaintifs à faible QE : ces personnes manquent de QE ou d'intelligence émotionnelle. Elles ne sont pas intéressées par votre point de vue, vos pensées ou vos sentiments. Vous êtes simplement une caisse de résonance pour eux.

Voir aussi l'article : Pourquoi la musique triste nous fait du bien

C'est une question de cerveau

Le cerveau humain est remarquablement malléable, ce que nous appelons la "neuroplasticité". Nous pouvons donc modifier notre cerveau de manière positive : augmenter notre intelligence, y compris notre intelligence émotionnelle, et acquérir de nouvelles compétences. Dans certains cas, même les lésions cérébrales peuvent être inversées. Mais cela fonctionne aussi dans le sens inverse. Nous pouvons également modifier la structure de notre cerveau de manière négative.

Le Dr Michael Merzenich, neuroscientifique renommé, a exposé la relation entre nos pensées et les changements structurels du cerveau. Vos expériences, votre comportement, vos habitudes, vos schémas de pensée et votre façon de réagir au monde sont inextricablement liés à la façon dont votre cerveau est câblé. Les habitudes négatives modifient votre cerveau de manière négative. Les habitudes positives modifient votre cerveau de manière positive.

Se plaindre est un exemple de ce comportement négatif. Si les pensées négatives continuent de tourner dans votre cerveau, ce comportement va inévitablement modifier votre processus de pensée. Le changement des pensées entraîne un changement des croyances, qui à son tour entraîne un changement de comportement.

En outre, notre cerveau a un penchant pour la négativité : il se concentre davantage sur les circonstances défavorables que sur les positives. Les impulsions négatives produisent simplement plus d'activité cérébrale que les impulsions positives, et elles sont également plus facilement perçues. Lorsque nous nous plaignons, nous continuons à nous concentrer sur cette négativité. Nos comportements négatifs sont donc le fruit de la répétition.

Voir aussi l'article : Un bon remède contre le stress : soyez sympa !

Comment arrêter de se plaindre ?

Nous devons traiter nos sentiments naturellement lorsqu'ils se manifestent, mais en prenant des mesures concrètes, vous pouvez mettre fin aux pensées négatives.

Les recherches montrent que les affirmations, la méditation et la pleine conscience sont peut-être les outils les plus puissants pour contrer la négativité.

Les personnes qui méditent quotidiennement, par exemple, éprouveraient davantage d'émotions positives que les autres. Elles sont plus attentives, ont un but dans la vie, bénéficient d'un meilleur soutien social et présentent moins de symptômes de maladie. Méditer 15 à 20 fois par jour peut faire une énorme différence dans votre vie et augmenter la capacité de votre cerveau. Par conséquent, vous serez automatiquement moins enclin à vous plaindre également. 

Source:
powerofpositivity.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram