Du sang dans le sperme : quand faut-il s'inquiéter ?

Dernière mise à jour: février 2016 | 64073 visites
123-p-m-prostaat-genit-penis-170-7.jpg

news L’hémospermie (ou hématospermie) qualifie la présence de sang dans le sperme. Cette situation fait craindre le pire, mais ne présente pas de caractère de gravité dans la plupart des cas. Quelles en sont les causes et quand faut-il consulter un médecin ?

Le sang donne au sperme une coloration rosée, rouge voire brunâtre. L'hémospermie n'est pas toujours évidente à détecter puisqu'il faut visualiser le sperme, ce qui ne va pas de soi en particulier lors d'une relations vaginale. En cas de doute, la masturbation constitue le meilleur moyen de confirmer la suspicion.

Dans plus de la moitié des cas, la présence de sang s’accompagne d’autres troubles, comme des mictions douloureuses ou difficiles, ainsi que des douleurs pendant le rapport sexuel ou au moment l'éjaculation. Si le sang ne disparaît pas après quelques jours, et/ou que d'autres symptômes apparaissent ou persistent, il est nécessaire de consulter un médecin.

Les causes possibles

• une fragilité ou une anomalie des capillaires (minuscules vaisseaux sanguins) des vésicules séminales ou de leur muqueuse (la couche de cellules qui les recouvre)

• un rapport sexuel intense avec un choc sur les organes génitaux externes ou sur le périnée

• une inflammation des vésicules séminales (vésiculite)

• une infection sexuellement transmissible

• une inflammation de la prostate (prostatite)

• une infection de l’urètre ou des polypes, avec alors aussi du sang dans les urines

• une hypertrophie de la prostate ou un kyste

• une contusion des testicules ou de l’urètre après un choc ou un coup

• une intervention chirurgicale à la prostate

• un trouble de la coagulation ou la prise de médicaments anticoagulants


publié le : 15/02/2016 , mis à jour le 14/02/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci