Vaccin HPV : pour les adultes aussi ?

123-hpv-vaccin-12-18.png

news Le papillomavirus (HPV) est une infection virale à l’origine du cancer du col de l’utérus. La vaccination contre le HPV avant les premiers rapports sexuels permet de faire baisser le risque de cancer. Mais est-il encore utile pour une femme adulte de se faire vacciner ?

HPV et vaccination

Les papillomavirus se transmet par contact cutané lors de rapports sexuels même sans pénétration. Dans certains cas, l’infection virale peut s’installer sur le long terme et provoquer le cancer du col de l’utérus mais également le cancer du vagin, du pénis, de la bouche, du pharynx ou encore de l’anus.

Environ 70% de la population sexuellement active sera, un jour, en contact avec ces virus. La vaccination est le meilleur moyen pour empêcher le virus de s’installer. Le vaccin nonavalent protège contre 9 souches de HPV à haut risque cancérogène dont les souches les plus dangereuses : HPV-16 et HPV-18.

En Belgique, le Conseil Supérieur de la Santé recommande la vaccination pour les filles et les garçons âgés entre 9 et 26 ans, de préférence avant les premières relations sexuelles. La réponse immunitaire au vaccin serait la meilleure chez les jeunes entre 9 et 14 ans. 

Mais qu’en est-il pour les personnes qui ont déjà eu des rapports sexuels et notamment les adultes ? 

Voir aussi l'article : Cancer du col de l’utérus : symptômes, diagnostic et traitement

La vaccination est-elle utile si vous avez déjà eu des rapports sexuels ?

La vaccination est la plus efficace chez les sujets qui n’ont jamais été en contact avec le virus. Selon les estimations, 35 à 45 % des jeunes filles seraient infectées par le HPV dans les 3 à 4 années suivant les premiers rapports sexuels.

Néanmoins, il existe plusieurs souches de Papillomavirus dont plus d’une dizaine impliqués dans le cancer du col de l'utérus. Si vous avez déjà contracté le virus lors d’un rapport sexuel, il est peu probable que vous ayez été infectés par toutes les souches existantes. Dès lors, le vaccin peut vous protéger contre les autres souches du virus qui pourraient potentiellement vous contaminer un jour.

Dans la majorité des cas, votre système immunitaire parvient à éliminer naturellement le virus HPV. Mais chaque fois que vous avez un rapport sexuel (même protégé), vous courez le risque d’être infecté par une nouvelle souche virus. La vaccination peut prévenir une nouvelle infection.

Voir aussi l'article : Vaccin HPV : une protection vraiment efficace contre le cancer

Pouvez-vous avoir des rapports sexuels avant la dernière dose de vaccin ?

Le vaccin ne sera pleinement efficace qu’une fois l’ensemble des doses administrées. Un schéma vaccinal complet correspond à deux injections à un intervalle de 6 mois chez les jeunes entre 9 et 14 ans et trois injections (à 0, 1 ou 2 mois et 6 mois) pour les plus âgés. Donc si vous n’avez pas reçu toutes vos doses, vous pouvez être infecté : le vaccin n'assure pas son plein effet protecteur.


La vaccination est-elle nécessaire si vous n’avez qu’un seul partenaire sexuel ?

Si votre partenaire n’est pas aussi fidèle que vous, vous courez le risque d’être infecté par des virus contre lesquels vous n’êtes pas (encore) protégé.


Voir aussi l'article : Orgasme : comment combler le fossé entre hommes et femmes ?

La vaccination est-elle utile chez l'adulte ?

Le cancer du col de l’utérus touche principalement les femmes entre 35 et 65 ans et se déclare après une infection à HPV vieille de 10 à 15 ans voire 20 ans. Autrement dit, l’infection touche les jeunes mais affecte les adultes. Après 30 ans, le HPV n’est plus présent que chez 10% des femmes adultes.

Chez les jeunes n’ayant jamais été en contact avec le virus, le vaccin nonavalent a montré son efficacité contre 9 souches de HPV à 90%.

Chez les jeunes entre 15 et 26 ans, la protection du vaccin chute à 45-60% et concerne surtout les formes les plus dangereuses de HPV (génotype 16 et 18).

L’efficacité du vaccin diminue plus on s’éloigne de la date des premiers rapports sexuels puisqu'on est susceptible d’avoir multiplié les contaminations à différentes souches de HPV.

Mieux vaut donc se faire vacciner le plus tôt possible. Ce qui n’empêche pas de se faire vacciner plus tard. Tout dépendra de votre histoire personnelle et de vos habitudes sexuelles. Parlez-en avec votre gynécologue.

Voir aussi l'article : 11 causes possibles de démangeaisons vaginales

La vaccination présente-t-elle un intérêt si vous avez des relations sexuelles de femmes à femmes ?

Le virus ne se transmet pas uniquement par pénétration. Le préservatif ne protège d’ailleurs pas complètement contre le HPV. Le papillomavirus se transmet lors de relations sexuelles par contact cutané ou muqueux (doigt, sextoys, fellation). Donc, peu importe votre orientation sexuelle, la vaccination nous concerne tous.


Voir aussi l'article : Bouton de fièvre : les conseils de protection

Comment se protéger contre le HPV à l’âge adulte ?

Vacciné ou non, la meilleure façon de se protéger contre le cancer du col de l’utérus est de réaliser un dépistage par frottis régulier chez votre gynécologue. En Belgique, les autorités sanitaires recommandent à toutes les femmes entre 25 et 65 ans de se faire tester tous les 3 ans. L’objectif est de déceler les cellules anormales avant qu’elles n’évoluent en cancer. 


Voir aussi l'article : Frottis : jusqu'à quel âge est-il nécessaire ?

Sources : 
https://depistage.be
https://www.vaccination-info.be
https://www.health.belgium.be
https://www.arcagy.org
https://www.sciencedirect.com



Dernière mise à jour: février 2023
100 ans de fondation contre le cancer 100 ans de fondation contre le cancer
Fondation contre le Cancer

En 2024, la Fondation contre le Cancer célébrera son 100e anniversaire, sous le Haut Patronage de la Reine Mathilde. Depuis sa création son moteur a été la volonté de transformer l'espoir en victoire.

100 ans de fondation contre le cancer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram