Théranostique : nouvelle méthode de traitement des cancers de la prostate et du sein

AI_spuit_vaccin_kanker_2023.jpg

news

Les patients atteints d'un cancer de la prostate ou du sein peuvent désormais bénéficier d’une nouvelle approche thérapeutique par radionucléides. Cette technique permet non seulement d’identifier les tumeurs de manière très précise grâce à l'imagerie mais aussi de le traiter directement. Les radionucléides sont donc utilisés à la fois pour le diagnostic et pour la thérapie : c’est la théranostique.

Voir aussi l'article : Un pas de plus vers un vaccin contre le cancer grâce au soutien financier de la Fondation contre le cancer

Qu’est-ce que la théranostique ?

Pour localiser les tumeurs dans l'organisme, on procède généralement à un examen par tomographie par émission de positrons (TEP ou PET scan). Pour ce faire, le médecin injecte une substance légèrement radioactive dans le corps du patient. Ce produit se fixe sur les cellules cancéreuses pour émettre, de façon temporaire, des rayonnements (points lumineux) visibles au TEP scan. 

La théranostique utilise ce même produit, moyennant quelques modifications minimes. Lorsque le produit se fixe aux cellules de la tumeur, il les réduit en miettes. 

Le Dr. Simone Dalm, scientifique biomédicale, explique le fonctionnement de la théranostique : « Pour effectuer le traitement, nous rendons une substance radioactive (radionucléides), que nous appelons un radiotraceur. Cette substance se lie précisément aux protéines des cellules cancéreuses. Le radiotraceur est comme une clé qui s'insère dans une serrure ». Ces radiotraceurs détruisent ensuite les cellules cancéreuses grâce à leur matière radioactive.

Les cellules saines épargnées par les radionucléides

Les cellules saines sont donc épargnées par ce traitement. « La clé ne s'insère que dans la serrure », ajoute le Dr Simone Dalm. « En d'autres termes, le traitement ne réagit qu'à la protéine des cellules cancéreuses, et non à celle des cellules saines. Par conséquent, la radioactivité est délivrée exclusivement aux cellules cancéreuses et les parties saines du corps sont épargnées ».

Voir aussi l'article : Les taux de survie au cancer ont augmenté de façon spectaculaire

Les avantages de la théranostique

Par rapport à d'autres traitements du cancer, la théranostique présente certains avantages :

  • Détection des cellules cancéreuses. Les traceurs radioactifs sont visibles au scanner. Comme ils se lient aux cellules cancéreuses, on peut voir exactement où se trouvent les tumeurs. Il est donc possible de cartographier précisément l’étendue du cancer dans l’organisme. 
  • La théranostique permet d'irradier les cellules cancéreuses de manière ciblée. Les radionucléides se lient uniquement à la protéine présente sur les cellules cancéreuses. Contrairement à d'autres traitements tels que la chimiothérapie ou la radiothérapie traditionnelle, les cellules saines ne sont pas affectées.
  • Il est possible de vérifier par la suite si le traitement a été efficace. Comme les traceurs peuvent révéler les tumeurs, ils permettent aussi de vérifier par la suite s’il y a encore des cellules cancéreuses dans le corps.
  • La théranostique est très personnalisée. Si un médecin scanne cinq patients et que quatre d'entre eux voient leur tumeur s'illuminer, il sait que ces quatre patients peuvent être traités avec la substance radioactive. Les médecins évitent ainsi de traiter les patients inutilement.

Voir aussi l'article : Quels sont les taux de survie au cancer du sein ?

Les enjeux de la recherche

Bien que le traitement soit prometteur, il comporte aussi des défis. En effet, la théranostique ne peut fonctionner que si l'on trouve la protéine qui est majoritairement présente dans les cellules cancéreuses et non dans les cellules saines. Dans le cas contraire, les cellules saines seront également endommagées. Il est parfois difficile de trouver une telle protéine spécifique. De plus, elles peuvent varier selon le type de cancer ou selon les sous-types d'un même type de cancer.

En outre, il existe un groupe de patients qui ne répondent pas bien au traitement : la tumeur réapparaît après la thérapie ou, dans certains cas, la tumeur n'est pas du tout visible, bien qu'elle soit présente.

Bronnen:
https://researchportal.be
https://erasmusmcfoundation.nl

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: janvier 2024
100 ans de fondation contre le cancer 100 ans de fondation contre le cancer
Fondation contre le Cancer

En 2024, la Fondation contre le Cancer célébrera son 100e anniversaire, sous le Haut Patronage de la Reine Mathilde. Depuis sa création son moteur a été la volonté de transformer l'espoir en victoire.

100 ans de fondation contre le cancer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram