La stévia : meilleure que le sucre et l'aspartame ?

Dernière mise à jour: avril 2015 | 4031 visites
123-suiker-stevia-plant-170-01.jpg

news Pour la santé en général et les apports caloriques en particulier, la stévia constitue-t-elle l'alternative idéale au sucre et à l'aspartame, et peut-on en consommer autant qu'on le souhaite ?

Originaire d'Amérique du sud, la stévia y est appelée l'herbe sucrée ou l'herbe douce. Les Indiens l'utilisent depuis toujours dans l'alimentation et dans les breuvages médicinaux. Son pouvoir sucrant est exceptionnel (200 à 300 fois supérieur à celui du sucre), ses apports caloriques totalement insignifiants, sachant qu'elle n'a aucune influence sur la glycémie (taux de sucre dans le sang) et peut donc être consommée sans problème par les personnes diabétiques.

Avec de la stévia ne signifie pas sans calories


Ceci étant, une dose journalière admissible (DJA) a été fixée par l'Union européenne pour ce qui concerne la stévia comme édulcorant (glycosides de stéviol), avec un maximum de 4 mg par kilo de poids corporel. Mais pas de panique : pour atteindre ce plafond, une personne de corpulence moyenne devrait boire... trois litres de soda à la stévia en une journée.

A ce propos, ce n'est pas parce qu'une boisson est enrichie en stévia qu'elle n'est pas calorique. En effet, pour préserver le goût original, il est possible que seule une partie du sucre classique ait été remplacée par de la stévia : pour ceux qui s'inquiètent des apports caloriques, il est donc utile de jeter un coup d'oeil sur les valeurs mentionnées sur la canette ou sur la bouteille.

D'une manière générale, un produit sucré avec autre chose que du saccharose n'est pas forcément plus sain. Le message, c'est qu'il est préférable de consommer du sucre traditionnel en quantités modérées que du light à hautes doses.


publié le : 02/04/2015 , mis à jour le 01/04/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci