ad

Graisse corporelle : baissez un peu le chauffage

Dernière mise à jour: septembre 2014 | 6875 visites
123-p-vr-canapé-relax-koffie-170-9.jpg

news Les environnements de vie plus frais favorisent la formation de graisse brune, bénéfique puisqu’elle brûle de l’énergie pour produire de la chaleur.

Cette graisse (que l’on oppose à la graisse blanche) est très présente chez le nouveau-né, dont elle assure la régulation thermique. On la trouve en faibles quantités chez l’adulte.

La graisse brune fait l’objet de nombreuses recherches dans la mesure où elle pourrait intervenir dans le développement de nouveaux traitements contre l’obésité : elle présente en effet l’avantage majeur de brûler de l’énergie - des calories - pour assurer la production de chaleur (elle est d’ailleurs capitale chez les mammifères qui hibernent).

Une équipe du Garvan Institute of Medical Research (Australie) a conduit une expérience assez intéressante à ce sujet. Elle a recruté des hommes d’âge moyen en bonne santé générale. Ils ont participé à une étude scindée en quatre périodes d’un mois. Pendant la journée, ils vaquaient à leurs occupations habituelles, puis rentraient au centre de recherches pour s’installer dans une pièce de vie à température régulée (dans laquelle ils restaient au moins dix heures).

• 1er mois : température à 24 °C (neutre)
• 2ème mois : 19 °C
• 3ème mois : 24 °C
• 4ème mois : 27 °C

A la fin de chaque mois, les chercheurs ont procédé à une évaluation métabolique, à une mesure de la quantité de graisse brune (par tomographie à émission de positons – Pet Scan), ainsi qu’à un examen des modifications des tissus musculaires et graisseux.
Les résultats montrent : 1°) que la graisse brune augmente pendant la période la plus fraîche et diminue durant le mois le plus chaud et 2°) que cela s’accompagne d’un bénéfice métabolique, notamment pour ce qui concerne la sensibilité à l’insuline.

Les auteurs considèrent qu’il s’agit d’une piste intéressante pour la gestion du diabète et de l’obésité. Baisser un peu son thermostat de quelques degrés ne va évidemment pas régler ces problèmes d'un coup de baguette magique, mais peut avoir son utilité.

Voir aussi l'article : La graisse brûle… la graisse !

Source: Diabetes (http://diabetes.diabetesjou)
publié le : 19/09/2014 , mis à jour le 18/09/2014
ad
pub