Mâcher du chewing-gum muscle le cerveau

Dernière mise à jour: mars 2013
123-p-vr-chewing-gum-170-3.jpg

news Le fait de mastiquer du chewing-gum améliore certaines performances cérébrales.

Il ne s’agit pas de la première étude réalisée sur le sujet et celle-ci ne tranchera pas le débat. Néanmoins, elle fournit quelques indications si pas cruciales, du moins intrigantes. Une équipe de l’Ecole de médecine de l’université de Chiba (Japon) a conduit une expérience sur un groupe de volontaires âgés de 20 à 34 ans. Le test consistait à réagir aussi rapidement et aussi précisément que possible aux changements d’orientation de flèches apparaissant sur un écran d’ordinateur, et ceci en mâchant ou non du chewing-gum. Durant ces séances, l’activité cérébrale des participants a été observée par imagerie médicale fonctionnelle (IRMf), qui permet de visualiser les régions du cerveau sollicitées.

Le résultat indique que la mastication active le cortex cingulaire antérieur (impliqué dans des processus comme la modulation de l’attention et la réponse motrice). En termes d’efficacité, le chewing-gum n’améliore pas l’exactitude des réponses, mais accélère le temps de réaction. Les chercheurs estiment que cet effet pourrait s’expliquer par un renforcement de la vigilance et un meilleur contrôle des mouvements, avec un état plus détendu. Rien n'empêche d'essayer...

[Source : Brain and Cognition]

Voir aussi l'article : Vive le chewing-gum en classe !

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.