Trouble de stress aigu après un traumatisme : symptômes et traitement

Dans cet article
Trouble de stress aigu après un traumatisme : symptômes et traitement

dossier Un traumatisme peut laisser des traces indélébiles. Les personnes confrontées à des événements traumatisants comme une guerre, un accident de la circulation, un viol ou un décès peuvent être victimes d’un trouble de stress aigu ou d’un choc émotionnel. Cette réaction aiguë au stress dure au moins trois jours et disparaît en l’espace d’un mois. Il est toutefois important de reconnaître à temps ce problème et de le traiter pour éviter qu’il ne dégénère en trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Voir aussi l'article : Crise d'angoisse : quels symptômes, que faire ?

Symptômes du trouble de stress aigu

Getty_stress_angst_verdriet_2023.jpg

© Getty Images

Pour qu'un diagnostic de trouble de stress aigu soit posé, les symptômes doivent persister pendant au moins trois jours. Ils disparaissent durant le mois suivant l’expérience traumatisante. Si une personne présente toujours des symptômes après ce délai, il est question de trouble de stress post-traumatique.

Les symptômes de l'état de stress aigu peuvent être classés en cinq catégories. Le trouble est diagnostiqué en présence d’au moins neuf symptômes repris dans ces catégories :

  • Symptômes d’intrusion : souvenirs involontaires et pénibles du traumatisme, rêves désagréables revenant constamment, flashbacks, réactions négatives aux stimuli rappelant l’événement traumatisant.
  • Symptômes associés à une humeur négative : ne pas être en état de ressentir des émotions positives comme l’amour ou le bonheur, humeur morose, culpabilité, colère, peur...
  • Symptômes dissociatifs : impression que le temps ralentit, sensation de torpeur, dépersonnalisation (sentiment d’être dissocié de soi, de se détacher de son corps), être dans un état second.
  • Symptômes d’évitement : éviter les souvenirs, les pensées, les sentiments, les personnes ou les endroits associés au traumatisme.
  • Excitation : difficulté à s’endormir ou à maintenir son sommeil, irritabilité, problèmes de concentration, hypervigilance, angoisse, hypersensibilité.

Voir aussi l'article : Anxiété et troubles anxieux : comment les reconnaître et s'en sortir

Causes et facteurs de risques

Environ 80 % de la population subit un événement traumatisant à un moment ou à un autre de sa vie. Chez 15 à 20 % d'entre eux, cet événement provoque un trouble de stress aigu. Tout dépend de la personne, du contexte et de la nature de l’événement. Dans le cas d'événements particulièrement graves, tels qu'un viol ou un attentat terroriste, 75 % des personnes concernées développent un trouble de stress aigu.
La raison pour laquelle seul un certain nombre de personnes développent un trouble n’est pas claire. Il est possible que les personnes souffrant d'un autre trouble mental soient plus susceptibles d'en souffrir. Il en va de même pour les personnes qui adoptent des stratégies d'évitement ou qui ont déjà subi un traumatisme. Les femmes courent également plus de risques de développer un trouble de stress aigu que les hommes.

Voir aussi l'article : Stress : symptômes et effets sur la santé

Traitement du trouble de stress aigu

Un événement traumatisant doit être digéré. Il n'y a pas de remède miracle pour y parvenir. Ce processus requiert du temps et des efforts. Il est très important de pouvoir parler à votre entourage de ce que vous avez vécu. Une aide psychologique professionnelle s’avère souvent nécessaire. Un psychologue ou un psychiatre peut diagnostiquer un état de stress aigu et vous aider de la meilleure façon possible à réduire le risque de stress post-traumatique.
La thérapie cognitivo-comportementale et l’EMDR sont des techniques efficaces en cas de problèmes psychiques. L’EMDR a même été spécialement conçue pour traiter les traumatismes. Le thérapeute intervient sur les émotions liées au traumatisme à partir des mouvements oculaires bilatéraux. On prescrit parfois des médicaments afin de soulager les symptômes, en général des calmants ou des antidépresseurs.

Voir aussi l'article : Quelle différence entre stress et surmenage ?

Sources :

https://www.infosante.be
https://wijzijnmind.nl
https://psycholoog.nl
https://www.healthline.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: avril 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram