Tout savoir sur la déchirure lors de l'accouchement

dossier Les déchirures du périnée sont l'une des complications les plus courantes d'une naissance normale. Elles se produisent généralement à l'ouverture vaginale lorsque la tête du bébé passe. Dans certains cas, plus rares on vous rassure, une forte pression sur la zone entre le vagin et l'anus peut entrainer une déchirure des tissus du vagin jusqu'à l'anus.

Quelles sont les causes d'une déchirure?

Beaucoup de femmes ont une déchirure (si elles n'ont pas d'épisiotomie) lors de leur premier accouchement, même c'est loin d'être systématique. Lors d'un prochain accouchement, la peau et les muscles seront déjà étirés ce qui limite le risque de déchirure. Le risque de déchirure est plus grand avec:
  • un gros bébé
  • un périnée trop tonique
  • le recours à des instruments lors de l'expulsion (ventouse, spatules ou forceps)
  • une position du bébé autre que par le sommet de la tête lors de sa naissance (en siège, par la face...)
  • une expulsion rapide (la peau n'a pas le temps de s'étirer)

Différents types et degrés de déchirures

Les déchirures périnéales sont classées en divers degrés. Lors d'une déchirure du premier degré (rupture incomplète) seules la peau et les tissus conjonctifs de la muqueuse du vagin se déchirent. Une rupture du premier degré n'a pas toujours besoin d'être recousue, mais si elle saigne abondamment, une suture est nécessaire pour stopper l'hémorragie et permettre à la fissure de bien guérir. Une rupture du premier degré survient chez environ 3 femmes sur 10. Le sphincter anal est préservé. Lors d'une déchirure du deuxième degré (rupture complète), la peau des muqueuses et les muscles du périnée (la membrane muqueuse du vagin, le tissu conjonctif sous-jacent et le tissu musculaire) sont déchirés. Le sphincter anal est concerné. Après une rupture du deuxième degré, vous devez toujours être suturée en interne et en externe et le sphincter anal doit être recousu en premier. Les ruptures au deuxième degré sont légèrement moins fréquentes que les ruptures au premier degré: chez environ 1 femme sur 10. Lors d'une déchirure du troisième degré (rupture complète compliquée), le périnée, les muscles du plancher pelvien et le sphincter de l'anus sont complètement déchirés, formant un cloaque. La suture est toujours nécessaire et se fait généralement sous anesthésie au bloc opératoire. Une fois la rupture cousue, la plaie restera douloureuse pendant les premiers jours. La plupart des femmes se rétablissent cependant complètement et peuvent accoucher à nouveau par voie vaginale lors d'une prochaine grossesse. En général, la cicatrisation prend de 4 à 6 semaines, mais cela peut durer jusqu'à six mois. Une rupture du troisième degré survient chez environ 2 femmes sur 100. La déchirure du vagin: lors d'une rupture vaginale, vous déchirez l'intérieur de votre vagin. La déchirure n'est donc pas visible de l'extérieur. La question de savoir si vous devez être suturée dépend de l'était de la muqueuse. Quand elle saigne de façon importante, il convient de réaliser des points de suture. La déchirure des lèvres: lors d'une rupture des lèvres de la vulve, une petite déchirure se développe à l'intérieur et/ou à l'extérieur des petites lèvres. Une suture n'est pas toujours nécessaire, mais c'est souvent préférable pour éviter une sensation de brûlure en urinant. Une déchirure des lèvres vulvaires guérit généralement très rapidement: après 3 à 4 jours, vous n'en souffrirez plus. La déchirure clitoridienne: rare, cette déchirure doit toujours être recousue. Une déchirure du clitoris peut saigner abondamment et être douloureuse. Il peut également arriver que l'urètre se rompe. Il faut alors suturer très soigneusement pour éviter une incontinence urinaire. La déchirure cervicale: c'est une déchirure du col de l'utérus. Elle est plus fréquente dans les accouchements assistés par des forceps ou une ventouse, mais elle peut également survenir lorsqu'une femme contracte fortement avec une dilatation incomplète. Une rupture cervicale doit toujours être suturée dès que possible.

Quelles sont les conséquences d'une déchirure?

La plupart des femmes n'ont plus de douleurs ni gêne après cicatrisation.
  • Une déchirure peut être douloureuse dans les premiers jours suivant la suture. Généralement, des antalgiques comme du paracétamol sont prescrits.
  • La miction peut provoquer une sensation de brûlure au début. Vous pouvez rincer votre siège à l'eau tiède après chaque miction pour diluer l'urine et réduire les picotements de la plaie. Après quelques jours, la douleur lors de la miction devrait fortement réduire jusqu'à disparaitre.
  • En cas de déchirure complète, il est important que les selles restent molles pour éviter toute tension sur la plaie. On vous prescrit en général des laxatifs. Une petite proportion de femmes rencontre des difficultés pour contenir les gaz après une déchirure complète et, plus rarement, les selles. La rééducation du périnée aidera à résoudre le problème ou à l'empêcher. Ce traitement peut parfois prendre plusieurs mois avant de réduire ces désagréments.
  • Après une déchirure complète, vous pourrez accoucher par voie vaginale. Mais dans certains cas complexes, le médecin peut recommander un accouchement par césarienne. Si vous avez déjà eu une déchirure totale, elle est légèrement plus susceptible de se reproduire.

Peut-on éviter une déchirure?

Malheureusement, la déchirure est difficile à éviter. Cependant, certaines choses pourraient aider à réduire les risques.
  • Plus les tissus ont de temps pour s'étirer, moins ils risquent de se rompre. La sage-femme ou le gynécologue peut donc demander lors de l'accouchement de réduire la poussée lors d'une contraction, pour expirer et souffler.
  • Certains praticiens conseillent de préparer le périnée à l'accouchement grâce à des techniques de massage spécifiques du périnée. Ces massages rendraient le périnée plus souple et offriraient une bonne extensibilité. Cependant, l'impact des massages du périnée sur les déchirures n'a encore pas été prouvé. Mais ça vaut le coup de tenter!
  • Un spray anesthésique local pourrait éventuellement réduire le risque de déchirures.
  • Pour éviter une déchirure, le médecin peut décider de pratiquer une incision dans le périnée lors de l'accouchement: c'est l'épisiotomie. Cette coupe se fait toujours sous anesthésie locale si vous n'avez pas reçu de péridurale.
  • Enfin, il semble qu'une bonne connaissance et le respect de la physiologie de l'accouchement (liberté de mouvement, de position, attente du réflexe de poussée, minimisation des interventions médicales et du stress qu'elles peuvent induire...) permettrait de réduire les risques de déchirure et d'épisiotomie. Une bonne préparation à l'accouchement a donc toute son importance.
Suivez Minimi sur Facebook et Instagram Lire aussi: L'épisiotomie: où, pourquoi, comment, et peut-on l'éviter? 5 exercices pour renforcer son périnée après bébé Que se passe-t-il dans votre vagin après l’accouchement ? Enceinte, mais responsable de son propre corps

auteur : Amélie Micoud - journaliste santé

Dernière mise à jour: juillet 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram