Cancer du sein : aucun rapport avec le soutien-gorge

123-p-beha-bloemen-170-10.jpg

news Une étude américaine dissipe toutes les inquiétudes : il n’existe aucun lien entre le port du soutien-gorge et le risque de cancer mammaire.

Cette équipe du très réputé Centre Fed Hutchinson (Seattle), spécialisé dans la recherche sur le cancer, a comparé les caractéristiques d’un millier de femmes ménopausées, dont la moitié souffraient d’un cancer du sein (carcinome canalaire in situ ou carcinome lobulaire infiltrant).

Les chercheurs ont réuni un éventail d’informations sur le parcours de ces dames (nombre d’enfants, allaitement au sein, contraception, profil socio-démographique, mode de vie…), et leur usage du soutien-gorge : fréquence d’utilisation – combien d’heures par jour, combien de jours par semaine… -, depuis quel âge, quel bonnet, avec ou sans armature, changements à certaines périodes de l’existence...

Résultat : en tenant compte de tous les paramètres, le soutien-gorge, tous modèles confondus et quelle que soit la manière dont il est utilisé, n’intervient pas dans le risque de cancer du sein. L’un des chercheurs explique que « certains affirment que le drainage des déchets dans et autour des seins pourrait être contrarié par le soutien-gorge, ce qui augmenterait le risque de tumeur. Aucune preuve biologique n’étaye cette hypothèse, et notre étude confirme donc l’absence d’association ».

Source: Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention (http://cebp.aacrjournals.or)

Dernière mise à jour: octobre 2019
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram