Que faut-il savoir sur l'hypochondrie ?

123-psy-depress-moe-170-8.jpg

dossier Il a une verrue et il pense que c’est le début d’un mélanome. Elle souffre de migraine et s’imagine atteinte d’un cancer du cerveau. Leur indigestion de la veille devient un ulcère à l’estomac et la tendinite le premier symptôme d’une paralysie progressive… « L’hypochondrie est un trouble anxieux. Il est caractérisé par l’angoisse envahissante d’être atteint d’une pathologie médicale, voire de plusieurs », explique le Dr Rodolphe Van Wijnendaele, psychiatre au CHU Saint-Pierre. « Les hypochondriaques focalisent en permanence sur un tas de symptômes somatiques de nature diverse et cette situation est extrêmement anxiogène. »

On ne parle évidemment d’hypochondrie que dans le cas où la personne, en dépit de diagnostics et d’examens négatifs, continue à être persuadée d’être malade. « Il y a deux sortes d’hyperchondriaques », nous précise le Dr Serge Gozlan, psychiatre et psychothérapeute à la Clinique Antoine Depage.

► Pour lire la suite de l'article sur le site du Soir Mag : cliquez ici.



Dernière mise à jour: avril 2018
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram