ad

Les réseaux sociaux font-ils gonfler le cerveau ?

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 6799 visites

news Les personnes qui intègrent un réseau social étendu affichent une augmentation significative du volume de certaines parties de leur cerveau, en particulier l’amygdale.

La proposition pourrait être formulée en sens inverse : la taille de l’amygdale influe-t-elle sur la capacité à participer à des réseaux sociaux élargis et complexes ? La question n’est pas tranchée. Toujours est-il qu’un lien vient d’être clairement établi entre le volume de l’amygdale (une région du cerveau directement impliquée dans les émotions et dans la socialisation) et l’étendue du réseau social d’un individu.

Des animaux sociaux


Des chercheurs de la Northeastern University de Boston (Etats-Unis) ont observé la taille de l’amygdale d’une soixantaine d’adultes, en bonne santé physique et psychologique. Pour évaluer la complexité des réseaux sociaux, deux variables ont été retenues :

• le nombre global de personnes avec qui les volontaires entretiennent des contacts réguliers
• le nombre de groupes différents dont ils font partie (famille, collègues, club de sport…).

Le volume de l’amygdale a ensuite été mesuré par résonance magnétique. Et donc, il s’est avéré que les sujets impliqués dans les réseaux sociaux les plus vastes et les plus complexes sont également ceux dont l’amygdale présente le volume le plus important. A l’inverse, la taille de l’amygdale n’est pas liée à des paramètres purement émotionnels, comme le bonheur d’avoir des amis, la satisfaction de bénéficier d’un soutien social…

Il est à noter que la mesure d’autres zones cérébrales semble indiquer que trois régions du cerveau évolueraient parallèlement à l’amygdale afin d’assurer la bonne gestion d’un réseau social complexe. En conclusion, les auteurs indiquent qu’en tout état de cause, « l’amygdale nous permet, en tant qu’animaux sociaux, de comprendre nos congénères, afin d’établir des stratégies pour mieux coopérer ou… entrer en compétition ».

Source: Nature Neuroscience (www.nature.com/neuro/index.)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub