Crise cardiaque : le froid augmente le risque

Dernière mise à jour: février 2013 | 13096 visites
pijn-koide-hart-170_01.jpg

news La mise en garde émane de la fondation française Cœur et Artères : la dégringolade des températures augmente notablement le risque de souffrir d’un infarctus du myocarde, et d’un accident vasculaire de manière générale.

Plusieurs études, américaines et européennes, ont montré que les jours les plus froids étaient associés à un taux plus important de mortalité d’origine cardiovasculaire. Des recherches réalisées dans quinze ville britanniques (Angleterre et pays de Galles), et dont les résultats ont été publiés dans le « British Medical Journal », sont sans appel.

Elles indiquent en effet que chaque baisse d’un degré de la température est associée à 2% d’augmentation des infarctus dans les jours et les quelques semaines qui suivent. L'association est significative, après neutralisation d'une série d'autres facteurs.

Les plus exposés se retrouvent parmi les personnes âgées et assez logiquement les patients présentant une maladie coronarienne. Le froid, le vent et l’humidité soumettent l’organisme à un effort supplémentaire et parfois violent pour maintenir une température corporelle satisfaisante ; un processus qui sollicite lourdement le système cardiovasculaire. Prudence, donc.


publié le : 25/02/2011 , mis à jour le 22/02/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci