Comment reconnaître une inflammation des veines (phlébite) et comment la traiter ?

Dernière mise à jour: décembre 2021

dossier

La phlébite est l'inflammation d'une veine superficielle dans les jambes ou l'aine, mais elle peut aussi se produire ailleurs, par exemple dans les bras. La phlébite est généralement une affection douloureuse mais relativement inoffensive. Cependant, les complications possibles peuvent être dangereuses. Il est donc préférable de toujours consulter un médecin.

Quels sont les symptômes d'une phlébite ?

Dans le cas d'une phlébite, la peau dans la zone de la veine enflammée devient rouge et gonflée en peu de temps. Ça ressemble à un fil dur en forme de ver. L'endroit est chaud, dur, douloureux ou très sensible. La phlébite ne fait généralement que quelques centimètres, mais il arrive aussi que la veine entière soit obstruée par du sang coagulé sur toute la longueur de la jambe inférieure et/ou supérieure.

Lire aussi : Quels sont les symptômes de la phlébite

Comment se développe une phlébite ?

La phlébite se produit lorsqu'un caillot de sang se forme et ferme une veine superficielle. Le caillot sanguin attire les cellules du système immunitaire qui tentent de se débarrasser du caillot. Cela provoque une réaction inflammatoire autour du vaisseau sanguin. L'inflammation de la veine n'est donc pas la cause mais la conséquence d'un caillot sanguin. 

Le terme médical pour désigner un caillot dans un vaisseau sanguin est la thrombose. C'est pourquoi on l'appelle aussi thrombophlébite ou thrombose veineuse superficielle. 

Un caillot peut également se former dans les veines situées plus profondément dans la jambe, ce qui est appelé une thrombose veineuse profonde ou une jambe thrombosée. 

Lire aussi : Apnées du sommeil : la phlébite menace

Facteurs de risque pour le développement de la phlébite

123-flebitis-aderontstek-06-19.png
Un caillot sanguin se produit lorsque le sang circule trop lentement, lorsque le sang coagule trop rapidement ou lorsqu'un vaisseau sanguin est endommagé. 

Certains facteurs augmentent le risque de thrombophlébite :

  • Prédisposition héréditaire.
  • Antécédents de thrombose ou de thrombophlébite.
  • L'âge : le risque augmente avec l'âge, notamment à partir de 50 ans.
  • La grossesse et les premières règles après l'accouchement.
  • Utilisation d'hormones, comme des contraceptifs oraux ou un traitement hormonal substitutif pour les symptômes de la ménopause.
  • Varices : l'affection est fréquente chez les personnes ayant des varices, mais toutes les personnes ayant des varices ne développent pas de thrombophlébite.
  • Une opération ou une blessure aux jambes.
  • Inactivité prolongée des membres, par exemple chez les patients alités ou dans des plâtres.
  • L'inactivité prolongée pendant les longs trajets en voiture ou les vols long-courriers.
  • Un trouble congénital de la coagulation du sang.
  • Certaines formes de cancer.
  • Obésité (IMC de 30 ou plus).

Une thrombophlébite superficielle est-elle dangereuse ?

La thrombose veineuse superficielle n'est pas dangereuse en soi, elle est gênante mais elle se guérit généralement d'elle-même au bout de quelques semaines. Il y a suffisamment d'autres vaisseaux superficiels dans la jambe par lesquels le sang peut retourner vers le cœur. 

  • Il existe un risque d'environ 2 à 20% que le caillot se développe et se forme dans des vaisseaux plus profonds. Ce risque est particulièrement élevé si le caillot est proche d'une connexion avec les veines plus profondes (par exemple dans une inflammation autour du genou ou de l'aine), ou s'il mesure plus de 5 cm. Une thrombose veineuse profonde est un problème grave. Les facteurs de risque d'extension d'une thrombose veineuse profonde sont l'âge avancé, l'immobilisation (repos au lit) et un cancer interne (par exemple, cancer de la prostate ou de l'utérus). Les troubles de la coagulation sont également un facteur de risque pour une évolution plus agressive de la thrombophlébite.
  • Un autre danger de la thrombose veineuse superficielle est que les caillots peuvent se détacher et pénétrer dans les vaisseaux pulmonaires via le cœur. Cela entraîne une embolie pulmonaire.
  • Après une thrombophlébite, le risque de développer des varices est très élevé.

Lire aussi : Thrombose et embolie : quels symptômes ?

Diagnostic : comment le médecin diagnostique-t-il une phlébite ?

123-dr-oz-aderspet-flebitis-aderontstek-06-19.png
Si le médecin soupçonne une phlébite sur la base de symptômes, il peut procéder à certains examens pour déterminer la localisation exacte du problème et s'il existe un risque de thrombose veineuse profonde. Si une thrombose profonde est suspectée, de tels examens seront systématiquement effectués :

  • L'échographie Doppler (ou duplex) combine deux examens en un seul appareil : une échographie visualise les vaisseaux sanguins, et le Doppler mesure la vitesse du flux sanguin (ou sa lenteur dans le cas d'une veine bouchée par un caillot).  
  • Le test de D-dimère détecte la quantité de D-dimères dans le sang. Le D-dimère est un composant d'un caillot sanguin. La quantité de D-dimères dans le sang est toujours faible, sauf lorsqu'un caillot sanguin est (ou a été) présent.
  • Afin de trouver une éventuelle cause sous-jacente, une analyse de sang pour les anomalies de la coagulation peut également être effectué.

Quel est le traitement de la phlébite ?

Une thrombophlébite superficielle guérit généralement d'elle-même après 2 à 4 semaines. L'objectif de tout traitement est, d'une part, de réduire les symptômes et, d'autre part, de réduire le risque d'élargissement ou de thrombose veineuse profonde.

  • Se déplacer peut être douloureux en raison de l'inflammation des veines. Néanmoins, il est important de continuer à bouger, pour stimuler la circulation sanguine.
  • La position debout et assise prolongée est défavorable et doit être alternée avec de l'exercice. Le repos (au lit) n'est en aucun cas recommandé. Lorsque vous êtes assis ou allongé, surélevez vos jambes.
  • En général, le médecin recommandera le port de bas de contention (classe 2) en journée pendant quelques semaines. Le port de bas de contention est recommandé, surtout en cas d'inflammation veineuse très douloureuse et/ou étendue et lors de vols longue distance.

Lire aussi : Que faire pour soulager l'insuffisance veineuse ?

  • Si vous présentez une inflammation d'une grosse veine (plus de 5 cm) ou un risque accru d'extension à une thrombose veineuse profonde, vous devrez prendre des anticoagulants pendant plusieurs semaines sous forme d'injections d'héparine (par ex. fraxiparine) ou de fondaparinux. Ils seront injectés une fois par jour sous la peau (par exemple de l'abdomen).
  • Pour supprimer la douleur et l'inflammation, le médecin peut prescrire du paracétamol ou un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) tel que l'ibuprofène. Si vous recevez des anticoagulants, les AINS ne sont pas recommandés.
  • En cas de douleurs intenses et chez les patients souffrant de thrombophlébite au-dessus du genou, avec un risque accru de thrombose veineuse profonde, une intervention mineure peut être réalisée, au cours de laquelle le caillot sanguin est retiré sous anesthésie locale.
  • Rien ne prouve que les compresses froides ou chaudes aident à guérir l'inflammation, mais elles peuvent soulager la douleur.
  • Il n'existe aucune preuve scientifique de l'utilité des pommades ou des gels sur la phlébite tels que Algis-Spray, Hirudoid, Mobilat, Reparil Gel, Kamillosan, etc.

Quand consulter ?

Si vous avez une inflammation veineuse, il est toujours préférable de consulter votre médecin traitant. Consultez systématiquement :

  • si vous remarquez que l'inflammation de la veine s'étend ;
  • si la jambe devient gonflée ou douloureuse ;
  • lorsque d'autres symptômes apparaissent, comme une oppression de la poitrine, une difficulté à respirer ou une accélération de la respiration...

Sources :
thrombosisguidelinesgroup.be
thrombosiscare.be
thuisarts.nl
nhg.org
richtlijnendatabase.nl
test-aankoop.be
huidarts.com
huidziekten.nl
farmacotherapeutischkompas.nl

Dormeasan forte – Pour un sommeil de qualité Dormeasan forte – Pour un sommeil de qualité
A.Vogel

Aide à s’endormir, apaise le corps et l’esprit pour se réveiller frais et reposé.

Savoir plus?
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram