Poids et graisse du ventre : l’efficacité du tai chi

Dernière mise à jour: août 2021
wiki-ok-1-taichi-3-8-21.jpg

news La pratique du tai chi (tai-chi-chuan) semble aussi efficace que l’exercice « classique » pour perdre du poids et pour réduire le tour de taille. Cette activité physique présente d’autres bienfaits qui en font une approche très intéressante, en particulier chez les seniors.

Art martial chinois à l’origine, le tai chi (ou tai-chi-chuan) peut être considéré comme une sorte de gymnastique de santé, qui allie une dimension physique et mentale. Le principe repose sur le développement d’une force souple et dynamique, par l’exécution de mouvements fluides bien coordonnés, avec une attention spécifique accordée à la position des jambes, et où la maîtrise du souffle tient une place importante. Les exercices favorisent l’assouplissement et le relâchement des muscles et des articulations.

Les risques de la graisse profonde

Une série d’études ont mis en évidence les bienfaits du tai chi sur le plan physique et mental. Une équipe chinoise (université de Hong Kong) s’est penchée sur ses effets potentiels contre l’obésité abdominale, un facteur majeur de risque cardiométabolique. On parle ici de la « graisse profonde », celle qui entoure les organes internes, et qui constitue un réel problème de santé surtout à partir de l’âge moyen, lorsque le tour de taille commence à augmenter progressivement chez beaucoup.

Les chercheurs ont constitué un groupe de quelque 600 personnes âgées de 50 ans et plus. Tous les participants présentaient une obésité centrale, et ils ont été répartis en trois groupes, avec un programmé étalé sur trois mois.

• séances d’activité physique classique (une heure, trois fois par semaine) : exercices aérobies (marche rapide, vélo, natation…) et renforcement musculaire (entraînement de force)

• séances de tai chi (même rythme)

• pas de séances encadrées d’exercices physiques

Aussi bénéfique que l'exercice physique

Une évaluation est intervenue au terme du programme. Première observation : une réduction similaire du tour de taille dans les groupes activité physique conventionnelle et tai chi (respectivement - 1,3 et - 1,8 cm), très largement supérieure au groupe des « inactifs ». On constate aussi, toujours dans les groupes tai chi et exercices classiques, une baisse équivalente du poids corporel, ainsi qu’une amélioration des paramètres du « bon » (HDL) cholestérol. Ces bénéfices se maintiennent sur la durée, comme cela a été constaté lors d’une nouvelle évaluation réalisée six mois après la fin du programme. On peut donc supposer que les participants des groupes exercices et tai chi ont persévéré.

Les auteurs préviennent cependant qu’ils n’ont pas pris en compte l’évolution des comportements alimentaires, et que certaines modifications de l’alimentation jouent peut-être un rôle. En tout cas, résument-ils, de manière directe ou indirecte, le tai chi peut être considéré comme une approche efficace, et au moins aussi performante que l’exercice physique classique, pour réduire le tour de taille en cas d’obésité abdominale, ici chez les seniors.

Voir aussi l'article : Maladie cardiovasculaire : pourquoi pas la gymnastique chinoise ?

Source: Annals of Internal Medicine (www.acpjournals.org/journal) - Photo : Par cogdogblog — https://www.flickr.com/phot, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.o
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram