Taches ou boutons sur la peau : quelle maladie infantile ?

Dernière mise à jour: mai 2018 | 6808 visites
kind_Eczema-jeuk-rug-170_400_03.png

conseil Les éruptions cutanées sont fréquentes chez le jeune enfant. Souvent, elles sont causées par une maladie infantile, comme la rougeole, la rubéole ou la scarlatine. Que faut-il savoir à propos des taches et des boutons rouges sur la peau et comment les distinguer en fonction de la maladie ?

La varicelle

Elle survient habituellement en hiver ou au début du printemps. Chez un enfant, les symptômes sont généralement assez légers : fièvre, maux de tête et éruption cutanée qui s'étend au visage et au cuir chevelu. Les taches se développent en vésicules clairement visibles, qui sèchent ensuite et forment des croûtes. Pendant les premiers jours, la peau est ainsi attaquée en trois ou quatre « vagues ». Les cloques peuvent démanger très fort, mais si l'enfant ne les gratte pas, les croûtes tomberont sans laisser de cicatrice. Chez un enfant par ailleurs en bonne santé, il faut surtout soulager contre les démangeaisons. C’est important pour empêcher les cicatrices. Gardez ses ongles propres et courts et empêchez-le de se gratter.

La varicelle est particulièrement dangereuse pour le nouveau-né si sa mère développe la maladie au moment de l'accouchement. Un traitement urgent est impératif.

Il existe un vaccin contre la varicelle.

La rubéole

La rubéole commence souvent par une sorte de rhume. Les symptômes qui surviennent deux à trois semaines après l'infection comprennent des éruptions cutanées qui apparaissent soudainement, d'abord sur le visage, ensuite sur tout le corps. Les taches ont une couleur rose pâle et ne démangent pas. Elles peuvent s'accompagner de fièvre, de ganglions enflés, de douleurs, de gonflement des articulations et de conjonctivite.

Les taches disparaissent spontanément après quelques jours et on observe rarement une forte fièvre.

La rubéole n'est généralement pas grave pour les enfants, mais elle peut être dangereuse pour les adultes. Les femmes qui sont infectées par la rubéole dans les premiers mois de leur grossesse courent un risque élevé de fausse couche, alors qu'une anomalie congénitale peut affecter le bébé.

Il existe un vaccin contre la rubéole, associé à un vaccin contre la rougeole et les oreillons. Le calendrier de vaccination comprend une dose de vaccin triple à l'âge de 12 mois. Une deuxième dose de vaccin doit être administrée à l'âge de 10 ans.

Les femmes dans la première moitié de la grossesse qui n'ont pas été vaccinées contre la rubéole et n'ont pas eu la maladie sont invitées à contacter leur généraliste en cas de soupçon d'infection.

La rougeole

Les symptômes ressemblent à ceux d'un mauvais rhume : écoulement nasal, toux, éternuements, yeux enflés, mal de gorge et forte fièvre (jusqu'à 40 °C). Vers le troisième jour, la température de l’enfant baisse et des petites taches blanches comme des grains de sel apparaissent dans la bouche.

La première éruption cutanée survient le quatrième ou le cinquième jour. D'abord sous la forme de petites taches rouges sur le front et derrière les oreilles. Ces taches s'étendent progressivement sur le reste du corps, sauf sur les bras et les jambes. Au fur et à mesure qu’elles se propagent, les taches s'élargissent et se fondent les unes dans les autres. Vers le sixième jour, elles commencent à diminuer. Après une semaine, tous les symptômes disparaissent généralement.

En Belgique, tous les bébés sont en principe vaccinés à l'âge de 12 mois contre la rougeole (avec la rubéole et les oreillons). Une deuxième dose de vaccin doit être administrée à l'âge de 10 ans. Malgré cela, des petites épidémies surviennent encore régulièrement, infectant principalement des enfants non vaccinés.

La cinquième maladie

La cinquième maladie (érythème infectieux) survient principalement chez les enfants âgés de 4 à 10 ans, généralement au printemps ou au début de l'été. L'enfant a les joues rouges avec des taches erratiques de couleur rouge pâle, qui s’étendent au tronc, aux fesses, aux bras et aux jambes. Les taches grandissent. L'enfant peut avoir de la fièvre et des démangeaisons, mais ne se sent pas vraiment malade. Les symptômes disparaissent après environ dix jours. Les taches peuvent revenir temporairement en cas de chaleur, de froid, d'effort ou de stress.

Il n'existe pas de traitement ou de vaccin. Une poudre anti-démangeaisons peut éventuellement être appliquée sur la peau.

Si la cinquième maladie affecte une femme enceinte, cela peut être dangereux pour le foetus.

La sixième maladie

La sixième maladie (ou roséole) ne survient que chez les enfants âgés de 6 mois à 3 ans. L'enfant a soudainement une forte fièvre (jusqu'à 40 °C). Parfois, les ganglions dans le cou et derrière les oreilles sont gonflés. La température baisse rapidement après trois à cinq jours. Des petites taches rouges apparaissent sur le visage et le cou, et plus tard sur le tronc. Les taches ne démangent pas et disparaîtront en un à deux jours. La maladie passera d'elle-même en quelques jours.

La scarlatine

La scarlatine peut survenir à tout âge, mais surtout chez les nourrissons. Cela commence par une fièvre soudaine et élevée et un mal de gorge. Les amygdales sont enflées et enflammées. Il y a souvent aussi des maux de tête et parfois des vomissements. Après quelques jours, des petits points rouges apparaissent dans le cou et aux aisselles et s'étendent progressivement sur tout le corps. Un symptôme très typique est l’aspect rouge fraise et épais de la langue. Après 1 à 3 semaines, la peau des paumes des mains et de la plante des pieds pèle.

La maladie guérit spontanément après quelques jours sans laisser de trace. Le médecin peut prescrire des antibiotiques.

Il n'y a pas de vaccin contre cette maladie.

La méningococcémie

Les bactéries appelées méningocoques provoquent une intoxication du sang (elles peuvent aussi causer la méningite). Les enfants sont très malades, avec une forte fièvre, des vomissements et des frissons. La peau peut devenir pâle et froide. Des petites taches bleu-rouge à rouge foncé peuvent apparaître en peu de temps n'importe où sur la peau. Typiquement, quand vous les pressez, elles ne pâlissent pas. À l’apparition de ces taches, il faut absolument consulter un médecin.

Que faire en cas de « maladie à taches » ?

• Vous n'êtes pas obligé de garder votre enfant au lit s’il ne se sent pas très malade.

• Malgré les taches, votre enfant peut prendre un bain ou une douche comme d’habitude.

• Sauf si elle est très élevée, il n'est pas nécessaire de traiter la fièvre. L'enfant doit boire régulièrement et à suffisance.

• Les enfants malades n'ont souvent pas d'appétit, mais cela n'a pas d'importance.

• Si l'enfant se sent très mal, vous pouvez lui donner du paracétamol.

• En cas de démangeaisons, essayez d'empêcher l'enfant de se gratter. Pour le soulager, demandez l'avis d'une médecin ou d'un pharmacien.

Quand consulter un médecin ?

• si l'enfant a moins de 3 mois
• s'il est apathique ou somnolent
• s'il ne veut pas boire
• s’il a des taches rouges ou des points sur la peau de la poitrine, du dos, des bras ou des jambes ou sur la muqueuse oculaire, et dont la couleur ne s'estompe pas lorsque vous appuyez dessus (attention à la méningite)
• si vous pensez que votre enfant a la scarlatine
• si vous êtes enceinte et que avez été en contact avec un enfant atteint d'une maladie infantile que vous n'avez pas développée pendant l'enfance (ou vous ne le savez pas)


publié le : 17/05/2018 , mis à jour le 16/05/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci