Pourquoi faut-il souvent changer ses éponges de cuisine ?

Dernière mise à jour: juin 2019 | 9339 visites
123-sponsje-hygiene-afwas-11-16.jpg

news Les éponges de cuisine usagées contiennent une quantité astronomique de bactéries, dont certaines pourraient causer des maladies. La solution ? En changer plus souvent.

« La cuisine est le refuge d’une diversité remarquable de microbes, dont des germes pathogènes », explique cette équipe allemande (université de Giessen). On sait notamment qu’il est important de nettoyer ses ustensiles après chaque usage, afin de prévenir la transmission de micro-organismes entre les aliments, et évidemment de bien se laver les mains avant de commencer à cuisiner. Mais qu’en est-il des éponges ?

Les chercheurs ont eu recours à des techniques très sophistiquées (microscope laser, fluorescence…) pour analyser la composition bactérienne d’éponges de cuisine provenant de foyers allemands. Elles avaient été employées pour des tâches de nettoyage aussi diverses que classiques (matériel de cuisine et vaisselle, évier, plan de travail, réfrigérateur…) et rincées de manière assez basique (comme le font la plupart d’entre nous).

A la poubelle après une semaine d'utilisation


L’analyse « brute » montre qu’en moyenne, la concentration en bactéries se situe à… 50 milliards par cm³, et concerne autant les cavités internes que la surface de l’éponge (avec la formation d’un biofilm). La classe de bactéries prédominante (mais loin d’être exclusive !) est celle des Gammaproteobacteria, qui comprend notamment E. coli. Cinq des dix classes les plus abondantes appartiennent au groupe 2 du risque infectieux, c’est-à-dire un agent biologique pouvant provoquer une maladie chez l’homme (risque zéro dans le groupe 1, risque le plus élevé dans le groupe 4).

Les chercheurs ajoutent que « notre étude met en évidence le fait que les éponges de cuisine peuvent constituer des supports de collecte et de propagation de bactéries, avec un potentiel pathogène probable ». Alors ? Les spécialistes sont assez radicaux, puisqu’ils estiment que la meilleure prévention consiste à jeter une éponge de cuisine après une semaine d’utilisation, étant donné que quoi qu’on fasse, son usage, sa composition poreuse et le milieu humide favorisent la prolifération bactérienne. Certaines techniques peuvent contribuer à les assainir (dans une certaine mesure) : les passer au micro-ondes ou au lave-vaisselle, ou les faire tremper pendant une heure dans un mélange d’eau, de vinaigre et de bicarbonate de soude.

Source: Scientific Reports (www.nature.com/srep)
publié le : 02/06/2019 , mis à jour le 18/06/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci