Orage : comment se protéger contre la foudre ?

Dernière mise à jour: août 2016

news Chaque année, on observe environ 32 millions de coups de foudre frappant la Terre. Quels conseils faut-il absolument suivre pour se protéger si l'orage se déclare alors que l'on se trouve à l'extérieur ?

Si moins de dix secondes séparent l’éclair et le coup de tonnerre, cela signifie que le risque est (très) élevé. Si l'orage s'annonce ou s'il s'est déclenché, comment faut-il réagir selon les cas (menace immédiate ou prévisible) ?

Si vous êtes en groupe, il ne faut pas se serrer les uns contre les autres si la foudre frappe, mais au contraire s’écarter d’au moins 3 mètres, le foudroiement d'une personne pouvant se propager aux autres par un éclair latéral.

Si vous êtes seul ou à plusieurs

- Si un bâtiment se trouve à proximité, rejoignez-le. La voiture offre une bonne protection, puisqu'elle agit comme une cage de Faraday (enceinte contre les décharges électriques). Les vitres doivent être fermées ! Si la foudre est très menaçante, ne rejoignez pas votre véhicule ou le bâtiment en courant, mais déplacez-vous les jambes le moins écartées possible, par petits pas.

- Il ne faut pas s’abriter sous un parapluie. En fait, aucun objet ne doit émerger au-dessus de la tête, surtout s'il est métallique. Tout élément conducteur d'électricité doit être abaissé ou mieux, déposé à côté de soi.

- On ne doit pas s'abriter sous un arbre ou un groupe d'arbres. On court en effet 50 fois plus de risques de se faire foudroyer. En forêt, à défaut d'espace dégagé, cherchez un petit groupe d’arbres bas dans la partie la moins élevée du terrain.

- Il ne faut pas s'approcher des structures métalliques, des lignes à haute tension, des abribus et des poteaux d'éclairage. Restez à au moins 3 mètres des grillages et des clôtures.

- En montagne, on ne doit pas rester sur les crêtes. Les sommets et les arêtes exposent particulièrement aux risques de foudroiement.

- On ne doit jamais rester dans l'eau sous un orage, ni le long de la plage, ni au bord de la piscine. La proximité de l’eau accroît en effet le risque.

- Au camping, il ne faut pas rester sous sa tente, mais trouver refuge par exemple dans les sanitaires ou dans un abri en dur.

- En l'absence d'un abri, il ne faut pas marcher, ni rester debout immobile, ni se coucher par terre. Le conseil de sécurité est de s’accroupir (si possible sur la pointe des pieds), les coudes enserrant les genoux, la tête la plus basse possible, les mains sur les oreilles et les pieds l’un contre l’autre.

Source: Barbara Simon (avec l'Institut royal météorologique - IRM)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram