Maigrir : pourquoi pas le régime végétarien ?

Dernière mise à jour: août 2015 | 7369 visites
menu-groent-vegetar-170_400_09.jpg

news Lors d’un régime amaigrissant, l’alimentation végétarienne permet de perdre plus de poids : il peut s’agir d’une option intéressante et a priori sans risque.

Ce constat émane d’une méta-analyse, dont l’objectif a consisté à croiser les résultats d’une dizaine d’études antérieures qui visaient à comparer la perte de poids selon que l’on suivait un régime intégrant la chair animale ou pas (végétarisme – incluant les œufs et le lait -, et végétalisme – uniquement des végétaux). L’analyse tenait évidemment compte des apports caloriques (et d’autres paramètres), afin de bien isoler l’effet spécifique d’une exclusion de la nourriture d’origine animale. La durée médiane du suivi a été de cinq mois.

Que constate-t-on ? Les personnes qui avaient suivi un régime végétarien ont perdu en moyenne un peu plus de deux kilos par rapport à celles qui ont continué à manger de la viande, avec un effet encore plus marqué pour le régime végétalien. Ce résultat est qualifié de « très significatif » par les auteurs de cette étude. Ils l’attribuent notamment au faible index glycémique (glucides) de la plupart des fruits et des légumes - forcément consommés en abondance par les végétariens -, qui va contribuer à renforcer la sensation de satiété. Ces aliments rassasient mieux, un phénomène également associé à leur richesse en fibres solubles (surtout dans les légumineuses) qui améliorent par ailleurs le processus de digestion.

On ajoutera qu’un régime végétarien varié et équilibré apporte tous les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Bémol : comme précisé, la durée moyenne du suivi a été de cinq mois, et la question se pose donc de savoir ce qu’il en est de la maîtrise du poids après la phase d’amaigrissement, et un éventuel retour à une alimentation omnivore, même contrôlée.

Source: Journal of General Internal Medicine (www.jgim.org)
publié le : 08/09/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci