La musique donne du rythme au cerveau

Dernière mise à jour: septembre 2014
123-p-meisje-kind-musiek-170-9.jpg

news L’apprentissage et la pratique de la musique améliorent une série de capacités tant chez l’enfant que chez l’adulte.

On parle ici des fonctions exécutives, qui désignent un ensemble de processus permettant de traiter l’information de manière souple et efficace, selon les objectifs du moment. Décision, résolution de problèmes, planification, adaptation… : le cerveau adopte le bon rythme en fonction des circonstances. Une équipe américaine (université de Boston) a voulu savoir si la pratique de la musique influençait ces capacités.

Les spécialistes (neurosciences cognitives) ont conduit leur étude auprès d’enfants de 9 à 12 ans et d’adultes d’âges divers, selon qu’ils jouaient ou pas d’un instrument de musique. Tests et observation de l’activité cérébrale par résonance magnétique (IRMf) : les résultats de cette double évaluation montrent que la formation musicale améliore les performances liées aux fonctions exécutives, l’imagerie médicale mettant d’ailleurs en évidence une plus grande facilité de permutation entre deux tâches.

L’un des auteurs rappelle, à propos des enfants, que ces fonctions exécutives sont prédictives de la réussite scolaire et soulève la question du déclin des cours de musique à l’école. Il ajoute que ces données situent l’apprentissage de la musique comme une piste possible de prise en charge de certains troubles, comme le TDA/H ou le déclin cognitif lié à l’âge.

Voir aussi l'article : La musique pour mieux apprendre à lire et à écrire