Rythme cardiaque : les bienfaits du yoga

Dernière mise à jour: août 2015 | 7020 visites
123-yoga-zee-170-12.jpg

news La pratique régulière du yoga semble améliorer les paramètres de la fibrillation auriculaire (FA), le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent.

Egalement appelé fibrillation atriale, ce problème se manifeste par une contraction rapide et irrégulière des oreillettes. Un traitement adapté permet un bon contrôle, mais les risques cardiaques sont néanmoins bien présents. Une équipe américano-indienne s’est penchée sur l’intérêt du yoga dans le cadre de la fibrillation auriculaire paroxystique, avec des épisodes relativement courts (quelques jours), soudains, récurrents et se terminant spontanément.

Tous les patients ont d’abord été observés durant trois mois, afin d’établir leur profil avec précision. Ensuite, ils ont participé, toujours durant trois mois, à deux séances hebdomadaires de yoga. Comme l’explique le Dr Olivier Maillard (Journal international de médecine), le résultat montre que pendant la « période yoga » :

• les épisodes de FA paroxystique ont été moins fréquents
• on a relevé moins de symptômes dépressifs ou anxieux
• les indices de qualité de vie se sont améliorés
• les paramètres de fréquence cardiaque et de pression artérielle étaient plus favorables.

Ces observations sont évidemment encourageantes, même si elles demandent à être affinées dans le cadre d’une étude de plus large envergure. En attendant, se mettre au yoga ne fera pas de tort.

Source: Journal of the American College of Cardiology (www.journals.elsevier.com/j)
publié le : 28/12/2013 , mis à jour le 06/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci