ad

Peut-on détecter un mensonge dans un SMS ?

Dernière mise à jour: novembre 2013 | 10647 visites
vr-gsm-blackb-170_400_02.jpg

news Des indices permettent-ils d’émettre certains doutes sur la véracité d’un message envoyé depuis un téléphone mobile ?

C’est en ce sens qu’avancent des chercheurs américains (Brigham Young University), qui ambitionnent de mettre au point un logiciel capable d’identifier un contenu mensonger. Sur base de quels éléments ? Le tempo et la construction du message, notamment. Ils en sont aux balbutiements, tout en étant bien décidés à aller de l’avant.

La première étape a consisté à dégager le terrain. Une expérience a été réalisée avec un groupe d’une centaine d’étudiants universitaires, auxquels il a été demandé de répondre à des SMS conçus par un programme informatique développé à cet effet. Les volontaires devaient réagir, toujours par texto, avec sincérité ou en mentant (une fois l’un, une fois l’autre, mais de manière aléatoire). Une série de paramètres ont été évalués.

A la fin, quelque trois mille messages ont été analysés : la moitié étaient « vrais », les autres « faux ». Ces derniers présentaient deux particularités majeures : les réponses mettaient davantage de temps à arriver (10% en plus, en moyenne), alors qu’elles étaient plus courtes (moins de mots) et plus souvent scindées en plusieurs messages. Aucune différence n’a pas contre été constatée en termes de richesse lexicale (vocabulaire).

Bon : il est évident qu’à ce stade, et considérant les conditions très spécifiques dans lesquelles ces tests ont été réalisés, on ne peut tirer aucune conclusion formelle. Comme nous l’avons dit, il s’agissait de débroussailler. Ceci étant, il est loin d’être exclu qu’à l’avenir, nous disposions d’un outil permettant, au-delà de nos impressions, d’aider à objectiver les messages mensongers, par SMS ou sur les réseaux sociaux.

Source: ACM Transactions on Management Information Systems (http://tmis.acm.org) via Futura Sciences
publié le : 20/11/2013 , mis à jour le 19/11/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci