Maladies du foie : alcool et excès de poids, un cocktail redoutable

Dernière mise à jour: juin 2013
123-man-tv-kijken-chips-bier-170-07.jpg

news Une consommation d’alcool élevée associée à un surpoids accroît considérablement le risque de souffrir d’une atteinte hépatique grave.

Pour évaluer l’impact respectif de ces deux facteurs, ainsi que l’influence de l’un sur l’autre, un très large panel de quelque cent mille femmes britanniques a été pris en considération. Elles ont été réparties selon leur indice de masse corporelle (IMC inférieur ou supérieur à 25, seuil de l’excès de poids) et leur consommation d’alcool (moins ou plus de quinze unités par semaine).

« L’analyse révèle une forte augmentation du risque de maladie du foie chez les femmes à IMC élevé et à importante ingestion d’alcool », indique Santé Log. Et même s’ils n’ont pas été intégrés dans ces recherches, ces résultats s’appliquent sans doute également aux hommes. D'ailleurs, une autre étude, elle aussi présentée dans le cadre d’un congrès de spécialistes, a pour sa part démontré, chez des patients greffés du foie, que l’obésité et le diabète de type 2 démultiplient les risques hépatiques liés à l’alcool. En d’autres termes, il est plus que prudent de maîtriser ces paramètres.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram

Alimentation saine