ad

Pourquoi ne sommes-nous pas égaux devant l'hypnose ?

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 3828 visites
123-hypnose-man-spirit-psyc-170_01.jpg

news Pourquoi certains individus sont-ils plus facilement hypnotisables que d’autres ? Et pour quelle raison ces derniers se montrent-ils plus réfractaires ?

Nous ne sommes pas tous égaux devant l’hypnose ; en tout cas, nous ne sommes pas tous « accessibles » au même degré. Pourquoi ? C’est ce qu’a entrepris de comprendre cette équipe de l’université Stanford (Californie).

Les spécialistes ont constitué deux groupes d’une douzaine de volontaires chacun, selon que les sujets présentaient une « hypnotisabilité » faible ou élevée. Leur activité cérébrale a été scrutée par imagerie médicale (IRMf). Trois réseaux cérébraux ont fait l’objet d’une attention particulière : le réseau par défaut (actif lorsque le cerveau est… inactif), le réseau de contrôle exécutif (impliqué dans la prise de décision) et le réseau de saillance (intervenant dans la hiérarchisation).

Résultat : les participants les plus facilement hypnotisables sont aussi ceux qui manifestent la plus grande co-activation des réseaux de contrôle exécutif et de saillance. Chez eux, deux régions cérébrales s’activent en tandem : le cortex préfrontal dorsolatéral gauche (tâches exécutives) et le cortex cingulaire antérieur dorsal (modulation de l’attention). A contrario, il existe peu de connectivité fonctionnelle entre ces régions chez les individus difficilement hypnotisables.

Selon les chercheurs, « il s’agit d’une signature cérébrale claire, qui confirme que la capacité à répondre à l’hypnose dépend plus de variables cognitives et neuronales que de traits de personnalité ». L’exploration se poursuit.

Ces recherches ont été publiées dans la revue « Archives of General Psychiatry ».


publié le : 11/01/2013 , mis à jour le 10/01/2013
ad
pub