Démence : les facteurs de risque

Dernière mise à jour: octobre 2012 | 4538 visites
hers-vs-alzheim-dement-170.jpg

news Il n'existe pas de cause exclusive à l'origine de la démence. Les spécialistes épinglent plusieurs facteurs de risque qui peuvent jouer un rôle déclencheur.

L'âge. Que l'on soit ou pas en bonne forme physique, la démence peut toucher n'importe qui au fur et à mesure que l'âge avance. Il s'agit incontestablement du facteur de risque le plus significatif.

D'autres maladies peuvent jouer un rôle important : le diabète, la maladie de Parkinson ou encore l'hypertension. Ces maladies ont un lien avec l'alimentation, en particulier une consommation élevée de graisses saturées. Les risques de souffrir de démence seraient moins élevés en cas d'alimentation équilibrée, variée et riche en graisses insaturées.

Les lésions cérébrales entrent en ligne de compte. On a observé que les cas de démence sont plus fréquents chez les seniors qui ont subi un traumatisme crânien après l'âge de 60 ans.

Le taux d'oestrogènes. La démence affecterait moins les femmes qui, à la ménopause, ont suivi un THS (traitement hormonal de substitution), à base d'oestrogènes.

Une influence héréditaire ? Dans un nombre limité de cas, la maladie d'Alzheimer présenterait une composante héréditaire, en ce sens que lorsqu'elle a été diagnostiquée chez un parent, le risque pourrait être plus élevé pour l'enfant de la développer à son tour. Sans doute convient-il plutôt de parler de prédisposition génétique.

Informations : www.alzheimer.be


publié le : 22/10/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci