Colonie de vacances : comment rassurer l'enfant ?

Dernière mise à jour: juillet 2012
123-kind-lachen-natuur-170_07.jpg

news A quelques jours du départ en colonie de vacances, votre enfant est angoissé. Il a peur de ne pas aimer les jeux et les activités prévues, de ne pas se faire de petits camarades, de ne pas aimer l'endroit et s'inquiète déjà du moment de son retour à la maison. Il a mal au ventre, n'a plus d'appétit, fait des cauchemars. Il se met à pleurer dès que vous évoquez son prochain départ. Vous allez lui manquer, dit-il. Quels mots trouver pour le rassurer ?

Il convient d'établir une distinction : c'est vous qui souhaitez envoyer l'enfant en colonie contre son gré ou c'est l'enfant qui avait envie d'y aller.

Dans le premier cas, plus la date approchera, plus la réaction de refus risque de s'intensifier.

Dans le second, il peut s'agir d'un simple caprice... qui passera.

Dans les deux cas, s'il s'agit de premières vacances loin de vous, l'enfant peut exprimer sa peur de l'inconnu, que cela ne se passe pas bien, qu'il ne se fera pas d'amis, que les moniteurs ne seront pas gentils, et ainsi de suite. Cela relève de problèmes de socialisation. L'enfant peut également sentir que vous êtes vous-même inquiet de son départ. Il peut aussi se dire que cela ira en journée, mais craindra le fait de dormir loin de ses repères, loin de son cocon familial.

Que faire pour le rassurer ?

• Principe premier : si l'enfant est totalement réfractaire à l'idée de partir, ne le forcez pas. Si c'est possible, proposez une alternative, comme des stages en journée.

• Insistez sur le fait qu'il va bien s'amuser et que vous aussi à son âge vous avez été en colonie et que cela reste un super beau souvenir.

• Commencez par l'habituer à de courts séjours hors de la maison : camps scout, camps sportifs...

• Associez l'enfant aux préparatifs du voyage. Rencontrez l'équipe qui l'encadrera, abordez avec lui les activités prévues, montrez-lui sur une carte où se situe la colonie, comme va se dérouler le séjour, le transport, etc.

• Laissez entendre qu'à la fin de la colonie, il ne voudra pas rentrer à la maison tellement il se sera amusé.

• Dites-lui que vous mettrez son jouet et ses bonbons préférés dans sa valise.

Le contact ne sera pas rompu : chacun pourra prendre régulièrement des nouvelles de l'autre.

• Pour une première colonie, évitez de l'envoyer à l'étranger (surtout pour une longue période).

• Si possible, organisez avant le départ une rencontre avec d'autres enfants qui participeront à ce voyage.

• Evitez de lui dire qu'il va vous manquer, que vous décomptez les jours, que vous serez triste lors de son départ. L'enfant n'en serait que plus perturbé.


Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.